Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Tote bags, pochettes, sacs cabas : une seconde vie pour nos jeans grâce à l’upcycling

Corine, fondatrice de la marque de mode responsable Amalora.
©Amalora DR

Dans les Hauts-de-Seine, une créatrice a décidé de sauver nos vieux jeans, dont la production est – faut-il le rappeler ? – généralement très polluante. Son créneau : la confection d’objets utiles à notre quotidien, à partir de nos denims boudés.

Tout est parti d’un accident de vie, qui, il y a trois ans, a stoppé net Corine, dont le mode de vie était quelque peu tourné vers la surconsommation et la fast fashion. "Comme beaucoup de personnes dans ce cas, je me suis recentrée sur l’essentiel, et ce n’était plus les vêtements ou les chaussures. Pour faire mes premières pièces en upcycling, je n’ai eu qu’à piocher dans ma garde-robe ! précise celle qui deviendra alors entrepreneure. Créer Amalora, marque de mode éthique et écoresponsable, s’est très vite imposé à moi."

Confinée chez elle bien avant la Covid-19, Corine a eu en effet l’idée de collecter des jeans usagés et de leur donner une seconde vie. "L’upcycling est l'art de donner une nouvelle vie à quelque-chose de vieux ou d'usagé, explique la créatrice. Contrairement au recycling, dans l'upcycling, on ne transforme pas la matière, mais sa destination, avec un gain de qualité et une plus-value pour le produit final. L'upcycling présente l'avantage d'être très économe en ressources puisque la "matière première" est un textile existant. À l'inverse, le recyclage est souvent consommateur d'eau et d'énergie, et nécessite des procédés industriels."

©Amalora DR

Une nouvelle vie

Que deviennent alors ces vieux jeans ? Des accessoires tels que des sacs cabas, des pochettes, des paniers, des cache-pots… Mais aussi des articles zéro déchet pour la salle de bains. À noter que les chutes issues de cette transformation sont remises à l’association Amelior, qui en fait de l’isolant (chutes massifiées en amont par La refile 92).  "Ainsi, la boucle est bouclée !", lance Corine. L’entrepreneure propose aussi des paniers en jean recyclé qu’elle transforme en coffrets de lingettes (certifiées Oeko Tex ou GOTS), des pochettes à savon, des savons bio et des shampoings solides, conçus artisanalement par des partenaires fabricants français (tels qu’Atelier Populaire et Erell Cosmétiques). Corine conçoit et confectionne les créations mode en upcycling, tandis que les articles zéro déchet comme les sacs à vrac et l’essuie-tout lavable sont fabriqués par l’association Arpeije Rayon Vert de Clamart, un atelier de réinsertion professionnelle.  

Vous pouvez m’envoyer directement des jeans usagés en imprimant une étiquette gratuite via le site amalora.fr.

Pourquoi le jean ?

©Amalora DR

La fondatrice d’Amalora a décidé de se tourner vers le jean tout simplement au regard de l’impact de sa fabrication sur l’environnement. "Il faut l’équivalent de 220 douches pour produire un seul jean, entre la culture du coton et les traitements successifs du textile, remarque-t-elle. Il y a de nombreuses étapes de fabrication entre la culture et le tissage du coton, les différents traitements, le sablage notamment, et les circuits de distribution. Les conditions de travail sont souvent très difficiles et génératrices de pollution pour les ouvrières et ouvriers qui travaillent à la confection des jeans." Corine remarque que la fin de vie d’un jean est également un enjeu, et que son recyclage suppose à nouveau des traitements chimiques ainsi que de nombreuses manipulations, par exemple pour ôter tous les rivets métalliques.  "Dans le numéro d’Idées Pratiques sur la mode éthique dans nos dressings, plusieurs articles décrivaient très bien les enjeux environnementaux autour du jean, et les alternatives, dont l’upcycling."

Il est bien dommage, sachant cela, de laisser traîner ses vieux jeans au placard. Si on ne les porte plus, autant les donner à Amalora, qui propose un mode de collecte direct avec son atelier : "Vous pouvez m’envoyer directement des jeans usagés en imprimant une étiquette gratuite via le site amalora.fr. Il est même possible de me les déposer directement si vous résidez dans la région, note Corine. Je travaille sur le développement des points de collecte pour Amalora en m’appuyant sur des structures de collecte textile déjà existantes." 

La créatrice accueille également avec plaisir d’autres matières, qui peuvent lui servir dans ses créations. "Une amie m’a ainsi confiée une robe qu’elle avait portée lors d’un mariage au Sénégal et qui avait été confectionnée sur place en Wax. J’ai pu coudre des pochettes avec ce tissu associé à du jean upcyclé pour des créations 100 % upcycling."

Une collection capsule

L’entrepreneure travaille actuellement sur une collection capsule qui associe le jean upcyclé et des canevas et tapisseries chinées chez Emmaüs. "C’est une collaboration avec la boutique déco-responsable Les Zinzolines, qui chine les canevas et commercialisera les créations de cette collection, détaille-t-elle. Il y aura des pochettes, des sacs et des vestes en jeans à découvrir dans les prochaines semaines."

Le succès pour ces créations en mode "upcycling" semble être au rendez-vous : la fondatrice, qui au départ vendait ses créations sur Etsy, a rapidement dû développer son offre digitale en créant son propre site et en devenant partenaire de Greenkit, un site de référencement et de vente pour des achats responsables. Plusieurs boutiques d’Île-de-France, (Bajoul & Cie, Les Zinzolines, La Cantine des Créatrices) ont souhaité commercialiser ses créations.

"Au-delà de la confection éthique de mes créations, je suis attachée aux gestes éco-responsables du quotidien, tient également à souligner Corine. C’est d’ailleurs pour cela qu’Amalora est partenaire de l’application generationzheros (pour un accompagnement vers les bons gestes et comportements développement durable au quotidien) ainsi que d'ID, L’Info Durable via le collectif ID."

En partenariat avec Amalora.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ». 

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs