Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Des vêtements de sport en fibres naturelles et biodégradables, de confection locale

Les précommandes ont lieu jusqu'au 28 mai pour cette nouvelle marque de sport engagée.
©Charline Durpoix

Du côté de Bordeaux, une enseigne spécialisée dans les vêtements de sport fait le pari du durable : fibres issues de matières naturelles, confection locale, biodégradabilité… et résistance au rendez-vous ! Rencontre.

UNREST, du nom de l’entreprise créée par Lucile Trouette, 32 ans, est sur le point de voir le jour. Cette marque de vêtements de sport en matières premières 100 % naturelles et biodégradables lancera son offre de précommandes le 26 avril prochain, avant d’amorcer le développement de ses produits pour la rentrée sportive de septembre 2021.

"Nous nous engageons à produire des vêtements dont les fibres sont issues de matières naturelles, précise Lucile, cette ancienne étudiante en stylisme passionnée de sport, qui a d’abord travaillé à Paris puis Londres. Les raisons sont simples : d’une part, les fibres naturelles ou d’origine naturelle sont intéressantes techniquement parlant pour la pratique du sport. Le lin est thermorégulateur, le chanvre aussi, le Tencel® est respirant et résistant, le coton organique GOTS est doux au toucher et absorbant. De plus, la France est un producteur majeur de lin dans le monde. Donc certaines ressources peuvent être trouvées à proximité. On fait confectionner à moins de 1000 km, pour les mêmes raisons, il y a des ateliers de confection disponibles à proximité."

Une vision du monde 

©Charline Durpoix

La Bordelaise, propulsée dans le monde de l’entrepreneuriat à la suite d’un concours de jeunes designers, a vite compris qu’il fallait faire preuve "d’agilité et de créativité" dans ce milieu, tout en se focalisant sur les utilisateurs. Une façon de "partager sa vision du monde" et de "la challenger pour qu’elle devienne celle de plusieurs".  Sa vision, précisément, est celle d’une mode collaborative, circulaire, mettant en avant les ressources de proximité et les savoir-faire. "Il y a un aspect contestataire aussi, remarque-t-elle. Bien que le fait de proposer une marque de sport écolo puisse paraître consensuel, c’est tout l’inverse. Ici, on teste, on prototype, on remet en question et on fédère autour de valeurs et de projets qui nous animent."

Aussi, Lucile Trouette, qui est passée à l’action après avoir découvert le MOOC de Ticket for Change X HEC, "Entrepreneur du changement", et avoir pris conscience du gaspillage vestimentaire au Relais Gironde, a décidé que ses vêtements seraient biodégradables. Le tout sans diminuer leur résistance et dans le but de limiter la production de déchets sur un temps court puisque ces vêtements nécessitent quelques mois pour disparaître une fois enfouis. "À l’inverse, note l’entrepreneure, des vêtements synthétiques, qui eux nécessitent quelques siècles."

Si par ailleurs aujourd’hui, il existe de nombreuses nouvelles marques sur Internet qui utilisent principalement du synthétique recyclé, souvent issu de déchets plastiques, Lucile Trouette remarque qu’"ils ne sont pas recyclables à l’infini et ne répondent pas au problème des microparticules de plastique". D’où l’impératif, selon elle, de proposer "une alternative complémentaire afin de basculer sur un système de production circulaire". "Il faut garder en tête qu’au-delà de l’empreinte carbone liée au transport, c’est le coût énergétique de la production qui est impactant, détaille l’entrepreneure. Si on fait du recyclé ou 100 % naturel en Chine, on favorise un système basé sur la consommation d’énergie primaire, principalement fournie par les centrales électriques au charbon."

Impact moindre et transparence

©Charline Durpoix

UNREST s’inscrit ainsi dans la logique suivante, du côté de la chaîne d’approvisionnement : "privilégier les ressources de proximité, faire appel à des ateliers de confection français et européens, faire appel à fournisseurs européens, utiliser des matières cultivées durablement, privilégier les entreprises utilisant des énergies renouvelables, appliquer les principes de l’économie circulaire, être transparents dans ses démarches."

"Je pense que les gens ont pris conscience qu’ils doivent pouvoir se faire leur propre avis pour faire un choix en toute connaissance de cause, estime Lucile Trouette. Cela passe par l’honnêteté de la part des marques et donc la transparence."

En prenant en compte tous ces engagements, l’objectif d’UNREST est donc de proposer une collection d’indispensables pour le sport : t-shirts, shorts, leggings, vestes, pour hommes et femmes, classés par typologie d’activité : cardio, stretching, renforcement. "Cela implique de repenser chaque produit puisqu’il faut une alternative écologique à de nombreux aspects, de l’élasthanne aux fermetures éclair ! C’est la raison pour laquelle notre offre de lancement est réduite à 3 modèles de t-shirts mais ultra performants."

Les précommandes, qui prendront fin le 28 mai, seront l’occasion de trouver 3 types de t-shirts conçus pour le sport de moyenne à haute intensité dont 2 modèles unisexe (uni et imprimé) et 1 modèle femme (uni). La gamme de prix s’étend de 30 € à 36 € / pièce, ensuite il faudra compter entre 36 € et 45 € en fonction des modèles et des matières.

Quelques mots sur…

-La production

Lucile Trouette travaille avec un fournisseur de textile portugais spécialiste des mailles naturelles. La confection a lieu dans un atelier d’insertion à Bordeaux ainsi que dans un atelier de confection portugais, tandis que le prototypage des mailles imprimées se tient au Fablab du lycée de la mode de Cholet. Les étiquettes sont en coton organique certifié GOTS et fabriquées au Portugal.

-Les matières :

Tous les t-shirts sont un mélange de fibres naturelles sur une base de Tencel®. Les encres utilisées sont certifiées Oeko-tex. Le Tencel® est la fibre de lyocell produite par la société Lenzing. Il s’agit d’une fibre artificielle d’origine cellulosique. Elles sont issues de bois, de forêts cultivées durablement (labellisées FSC et PEFC) et sont biodégradables. Les autres fibres naturelles sont naturellement biodégradables. La maille signature d’UNREST est un mélange fait de 67 % de Tencel® et de 33 % de Coton organique GOTS. Le Tencel® lui confère résistance et respirabilité, et le coton adoucit son touché sec. La maille est un jersey de 150 gr, donc relativement léger. Le poids de la maille des t-shirts classiques est généralement compris entre 150 gr et 190 gr.

En partenariat avec UNREST.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ». 

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs