Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

info partenaire

Réemploi : la marque Club-Mate milite pour le retour de la consigne du verre

© Ratchat / Shutterstock

La consigne du verre destiné au réemploi pourrait peu à peu retrouver sa place en France. À défaut d’un véritable encadrement législatif, des marques l’ont d’ores et déjà adoptée : c’est le cas de la marque de boisson Club-Mate qui milite activement depuis plusieurs années pour son développement.

Les ONG ne sont pas les seules à militer. Les marques aussi donnent de la voix pour défendre leurs valeurs. La marque Club-Mate, qui commercialise une boisson pétillante à base de Yerba maté - une plante originaire d’Amérique latine -, a fait de la consigne du verre son cheval de bataille.

Ce système, destiné au réemploi des emballages en verre, était monnaie courante en France dans les années 50 avant d’être peu à peu évincé par le tout-jetable. Depuis plusieurs années, Club-Mate entend remettre la consigne au goût du jour en militant activement pour son développement aux côtés d’ONG environnementales.

Associée à Zero Waste France

Une marque, certes, mais aussi un acteur de poids engagé sur les questions d’économie circulaire, Club-Mate cherche donc à développer des solutions. L’équipe française s’est notamment associée à Zero Waste France pour faire avancer le dossier.

Les deux structures ont ainsi co-créé le Réseau Consigne Île-de-France. Résultat : il compte désormais des dizaines d’adhérents, une laveuse de bouteille dans la région et une quarantaine de points de collecte ont été ouverts sur le territoire. Les bouteilles en verre, estampillées Club-Mate ou non, sont récupérées pour être lavées et réutilisées une cinquantaine de fois. "Nous sommes allés chercher Zero Waste IDF car nous avions besoin d’un animateur neutre pour le réseau. Nous avons également tenté de faire participer tous les producteurs de boissons d’IDF que nous connaissions, en allant tour à tour les rencontrer avec notre bâton de pèlerin. Tout cela de manière bénévole", détaille Calypso Pierree, responsable des opérations pour la marque.

Et si le Club-Mate demeure aujourd’hui le seul soda consigné de l’Hexagone, les consommateurs peuvent toutefois y déposer n’importe quel emballage en verre. De quoi faire de l’entreprise une référence en la matière : "Aujourd’hui encore, on vient souvent nous consulter lorsque les marques cherchent à entamer leur transition sur le zéro déchet et nous avons toujours offert notre expertise et conseillé tout le monde de manière bénévole", soutient Calypso Pierree.

Comment consigner ses bouteilles vides ?

Si l’on retrouve la boisson éponyme dans de nombreux rayons de supermarchés, de grandes surfaces, de petites épiceries spécialisées ou encore derrières les bars des restaurants ou des événements culturels et festifs, Club-Mate compte aussi une quarantaine de points de consigne recensés sur sa carte interactive en ligne. Plusieurs solutions possibles pour le consommateur : "D’une part, les points de vente proposent de récupérer les bouteilles de Club-Mate directement en magasin, certains contre compensation financière, d’autres sur la base du volontariat (dans la majorité des cas). Notre taux de collecte est d’environ 30 %. D’autre part, nous nous sommes également associés à l’épicerie zéro déchet 100 % en livraison, l’Intendance.co, et nos bouteilles sont récupérées par les livreurs eux-mêmes au moment de la livraison d’une nouvelle commande".

Née en 1924 en Allemagne, la marque fabrique encore aujourd’hui sa boisson dans sa petite brasserie familiale en forêt bavaroise. Le site de production zéro carbone est, depuis les années 2000, alimenté aux énergies renouvelables. Quant à la composition de la boisson, elle contient de l’eau de source située sous la brasserie, ainsi que du Yerba maté produit par une coopérative brésilienne.

 Un cadre législatif à la traine

En 2020, Club-Mate a également rédigé un manifeste co-signé par 55 autres marques et organisations, publié dans la revue Usbek & Rica. Elle appelait particuliers et professionnels à changer leurs habitudes pour réintégrer le système de consigne dans l’Hexagone. Quelque 1000 signatures plus tard, elle s’est également vue attribuer une subvention dans le cadre du budget participatif de la région. Pourquoi ce manifeste ? Parce que les autorités traînent. "L’idée était premièrement, d’adresser à chaque partie prenante de la société (les pouvoirs publics, les producteurs, les distributeurs, les transporteurs, les consommateurs et la société civile) un message, et des idées pour participer à la transition vers une société de consommation zéro déchet. Deuxièmement, d’adopter un discours qui ne soit pas moralisateur et défaitiste, mais au contraire enthousiaste et utopique, car c'est en se projetant que l'énergie du changement se créer et pas en déprimant. Et troisièmement, de fédérer des initiatives privées ensemble, les pousser à se rencontrer en cosignant le manifeste", résume Calypso Pierree.

En effet, pourtant réputée plus écologique et moins coûteuse que les systèmes de recyclage, la consigne manque toujours d’un véritable encadrement législatif. Elle a, ces dernières années, fait l’objet de quelques discussions autour de certains projets de loi - comme le texte anti-gaspillage pour une économie circulaire adoptée en 2019, puis plus récemment, la loi climat et résilience -, sans jamais passer le cap d’un retour franc et assumé de son usage courant. Finalement toujours au point mort, ces balbutiements n’ont pas abouti : "Nous tentons donc de monter des initiatives avec d’autres marques et d’autres petits acteurs étant donné que l’Etat ne se positionne pas sur ce sujet essentiel et que les particuliers sont en demande", assure la marque.

La consigne pour réemploi est une pratique vertueuse, et encore plus si nous nous y mettons à plusieurs ! Si vous aussi vous souhaitez collecter vos bouteilles pour réemploi, nous vous invitons à nous contacter pour tenter de mutualiser nos efforts. Ce sera un gain de temps pour le consommateur et un gain d’argent pour nos marques respectives.” - Club-Mate

Avec Club-Mate. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir ».

Au sommaire :  tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs