Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Cette entreprise recycle vos vieilles chemises en caleçons solidaires

Des textiles qui allaient peut-être finir incinérés ou enfouis sont réutilisés en tant que matière première et permettent de créer un objet fait main et artisanal.
©Feuille de Vigne DR

Made in France, recyclage, économie sociale et solidaire : à Asnières-sur-Seine, un entrepreneur a décidé de recycler des chemises non-portées, de seconde main, pour en faire des caleçons éthiques ! Explications.

"Rien ne se perd, tout se transforme". Nous sommes à l’été 2015, quand Chérif Haine, actuel fondateur de Feuille de vigne, a le déclic qui le poussera à se lancer dans un projet audacieux. "A l’époque, je m’interroge sur la meilleure façon de recycler les chemises ‘désuètes’ de mes placards. Plutôt que de les jeter, je décide de leur donner une seconde vie, se souvient-il. C’est donc dans l’esprit de l’upcycling que naît l’idée d’un caleçon original et dans l’ère du temps."

Chérif Haine prend alors l’initiative de récupérer d’autres chemises auprès de recycleries/ressourceries et de son entourage, et de faire fabriquer à partir de celles-ci ses premiers caleçons. 

Dans le chiffon, tout est bon 

Chérif Haine, fondateur de "Feuille de Vigne".
©Feuille de Vigne DR

"Le clin d’œil à la première vie du tissu en tant que chemise réside dans la poche cousue sur la cuisse, remarque-t-il. L’originalité du concept réside aussi dans la combinaison des couleurs et dans la rareté du produit, puisque chaque pièce est unique. Et la qualité du tissu des chemises, sélectionnées en 100 % coton, en fait une base idéale."

Ainsi, des textiles qui allaient peut-être finir incinérés ou enfouis sont réutilisés en tant que matière première et permettent de créer un objet fait main et artisanal. "On retrouve sur nos caleçons les boutons de la chemise de départ, et ces caleçons sont accompagnés de leur pochette de rangement car dans l’upcycling, tout se réutilise et rien ne se jette : j’aime à dire que ‘dans le chiffon, tout est bon ! ‘", s’amuse Chérif Haine.

Initiative sociale et solidaire

Pour faire fabriquer ses sous-vêtements éthiques, Chérif Haine a décidé de se tourner vers un atelier associatif type ACI (Atelier et chantier d’insertion), qui accueille 24 salariés encadrés par un chef d’atelier. L’objectif de cette démarche : relier la production de couture à l’action sociale et le retour à l’emploi. "Ce chantier d'insertion, La Dame à la Licorne, dispense, pour une durée de dix-huit mois, une formation en couture permettant aux salariés de rebondir sur le marché du travail, précise le créateur de Feuille de Vigne. Son processus de fabrication fait la part belle à l’humain afin de mettre au point un vêtement unique conçu en France. Les couturières de l'atelier créent selon leur goût tout en respectant le cahier des charges : elles s'impliquent énormément dans le processus de création."

La marque est une alternative à la fast fashion dans la mesure où elle ralentit la surproduction et la surconsommation de nos ressources naturelles en produisant à partir de ce qui existe déjà, en privilégiant la qualité à la quantité.

Revaloriser l’artisanat, combiner économie circulaire et économie sociale et solidaire, et apporter sa pierre à l’édifice pour consommer autrement : tel est le credo de Feuille de Vigne, dont le nom s’inspire de l’Antiquité et du voile de pudeur dans les représentations de nus.

"Bien dans son caleçon, bien sur sa planète"

"La marque est une alternative à la fast fashion (ndlr : mode jetable) dans la mesure où elle ralentit la surproduction et la surconsommation de nos ressources naturelles en produisant à partir de ce qui existe déjà, en privilégiant la qualité à la quantité, estime l’entrepreneur. La fabrication du caleçon permet par ailleurs de réimplanter un métier, la confection, qui pendant longtemps était en perte de vitesse en France, mais aussi de répondre à une attente de plus en plus présente de la part des consomm'acteurs déterminés à soutenir des produits et des marques engagées. Notre mantra résume parfaitement le projet, à savoir : ‘Bien dans son caleçon, bien sur sa planète’."

©Feuille de Vigne DR

A raison de 4 à 5 heures de travail par modèle, le prix d’un caleçon est de 39, 90€, hors financement participatif. L’achat se fait directement sur le site Internet www.feuilledevigne.fr. Chérif Haine a d’ailleurs lancé sa campagne de financement participatif avec Ulule afin de faire connaître sa marque, d’investir dans la communication, de financer la prochaine production de caleçons, et de financer une campagne de publicité : https://fr.ulule.com/calecon-feuille-de-vigne.

En partenariat avec Feuille de Vigne.

 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ».

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs

A lire aussi
Commentaires
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.