Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

BNP Paribas compte devenir le leader européen en matière de finance durable

BNP Paribas va doubler ses investissements en fonds propres dans les PME.
©ERIC PIERMONT/AFP

BNP Paribas va doubler ses investissements en fonds propres "dans les entreprises de taille moyenne, de 2 à 4 milliards d'euros", a indiqué son directeur général Jean-Laurent Bonnafé, dans une interview au Journal du Dimanche, où il a aussi estimé que "le développement durable est le seul chemin économique possible".

Le plan de relance dévoilé cette semaine par le gouvernement, "tourné vers l'offre", est "un bon dispositif", selon Jean-Laurent Bonnafé, car "il faut encourager la création d'entreprises, la consolidation de secteurs qui doivent être soutenus, stimuler l'innovation et l'investissement". Autant d'axes mis en avant dans le plan de 100 milliards d'euros présenté mardi par le gouvernement Castex.

"À l'horizon 2025, l'économie sera transformée" et "le préjudice de la crise (du Covid-19) pourrait être effacé", estime Jean-Laurent Bonnafé.

Une économie zéro carbone est possible !

Croit-il à la "croissance verte" ? "Y croire n'est pas le sujet, c'est une évidence. Le développement durable est le seul chemin économique possible. Il faut accélérer", a estimé le directeur général de BNP Paribas.

"Une économie zéro carbone en 2050 pour la France est possible tout en conservant un même niveau de croissance. Les premiers acteurs et pays qui opéreront ces mutations de façon responsable seront en position privilégiée. À l'instar de ceux qui ont pris de l'avance dans la voiture électrique ou dans les énergies renouvelables", a-t-il dit.

Des consolidations à apporter 

Les banques ont leur rôle à jouer dans cette transition. "Pour ce qui nous concerne, nous sortons des activités du monde d'hier, comme le charbon ou le gaz de schiste, et nous finançons massivement des projets d'énergies renouvelables. Pour nous, être un leader européen de la finance durable, c'est existentiel. Nos clients en ont besoin pour accélérer leur propre transition", a-t-il argué.

Dans ce contexte de changement de paradigme, des consolidations auront lieu, selon M. Bonnafé. "Pour l'Europe, il serait d'ailleurs souhaitable que, dans un certain nombre de secteurs, des leaders de taille suffisante puissent émerger pour rivaliser avec leurs concurrents américains, chinois ou japonais", a-t-il avancé.

Avec AFP

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

 Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire : interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.