Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Désobéissance civile : un "décrocheur de portrait" relaxé par la justice

© LOIC VENANCE / AFP

Le tribunal correctionnel d'Amiens a relaxé un jeune militant pour le climat, jugé pour avoir décroché le portrait présidentiel à la mairie de la ville. Le Parquet a annoncé faire appel. 

C'est au nom de la "liberté d'expression" qu'un militant pour le climat a été relaxé par la justice. Ce "décrocheur de portrait", étudiant lillois de 19 ans, avait symboliquement choisi la mairie d'Amiens, ville d'origine d'Emmanuel Macron, pour dérober cette photo présidentielle le 6 mars dernier. Il a été jugé pour "vol" et était également poursuivi pour "refus de se soumettre à un prélèvement biologique". 

Le tribunal correctionnel d'Amiens a finalement estimé, dans son délibéré rendu ce 20 avril, que "l'incrimination de vol serait disproportionnée par rapport au droit à la liberté d'expression".

Appel du parquet

Dans la foulée, le Parquet a annoncé faire appel de la décision : "Au vu des décisions rendues en appel sur d’autres ressorts, je vous informe que le Parquet d’Amiens fait appel ce jour de cette décision de relaxe", a annoncé, dans un communiqué, le procureur Alexandre de Bosschère. 

Pour des faits similaires, en septembre dernier huit personnes avaient par exemple été condamnées par la cour d'appel de Bordeaux à des amendes allant de 250 à 600 euros, avec sursis pour trois d'entre eux, pour "vol" et "complicité de vol en réunion". La cour d'appel de Paris avait réduit en décembre la peine de sept militants écologistes, les condamnant à 500 euros d'amende avec sursis, contre 500 euros ferme en première instance. 

"Décrochons Macron"

Cette action "de désobéissance civile non violente" menée par le jeune lillois s'inscrit dans la vague d'actions baptisée "Décrochons Macron" et initiée par le collectif ANV-COP21, pour "alerter et dénoncer l'inaction du gouvernement face au réchauffement climatique", selon l'organisation. 

En outre, le jeune décrocheur avait reçu lors de l'audience le soutien du chef de file de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon et de la candidate de l'union de la gauche et des écologistes pour les régionales, Karima Delli, qui s'étaient rendus sur place. 

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ». 

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.