Education/Citoyenneté

Climat : Greta Thunberg à Paris pour la 2e mobilisation des jeunes

©Aris Oikonomou/AFP

Au lendemain de son passage à Bruxelles, l'adolescente suédoise et égérie du climat Greta Thunberg est à Paris pour le deuxième vendredi de mobilisation de la jeunesse pour le climat dans la capitale française.

Entourée par des dizaines de journalistes, la jeune militante devenue la coqueluche des militants climat et des médias, a rejoint place de la République une trentaine de jeunes venus de plusieurs pays européens qui doivent donner une conférence de presse, a constaté une journaliste de l'AFP.

Étaient présentes notamment les adolescentes belges Kyra Gantois et Anuna de Wever, visages du mouvement climat en Belgique, ou Ysee Parmentier, une collégienne venue du Tarn-et-Garonne.

Découvrez la vidéo d'ID, réalisée ce vendredi 22 février : 

Ils doivent tous ensuite participer à une marche qui partira à 13H00 de la place de l'Opéra.

Greta Thunberg, 16 ans, s'est rendue célèbre en faisant grève tous les vendredi, depuis l'été dernier, devant le Parlement à Stockholm pour demander aux élus d'en faire plus contre le changement climatique.

Depuis, son action a inspiré d'autres élèves, faisant tâche d'huile: la jeunesse belge s'est mobilisée jeudi pour la septième semaine consécutive, avec 7.500 personnes dans les rues de Bruxelles.

La Suédoise a défilé l'après-midi avec eux, après avoir exhorté l'Union européenne, en présence du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, à se doter d'un objectif de réduction des émissions de gaz à effets de serre de 80% d'ici 2030.

"Je n'ai entendu aucune promesse concrète de la part de dirigeants et de responsables politiques, ils disent simplement qu'ils vont essayer de faire de leur mieux", a affirmé Greta Thunberg, visage sérieux encadré de ses longues nattes. L'adolescente n'a de cesse de répéter que les adultes n'en font pas assez pour léguer un monde vivable aux jeunes générations.

Le mouvement a aussi pris en Allemagne, en Australie, en Grande-Bretagne et plus timidement en France. Un premier rassemblement a eu lieu vendredi dernier à Paris devant le ministère de la Transition écologique. A l'appel d'un collectif d'étudiants d'Ile-de-France, quelques centaines de jeunes avaient bloqué la circulation.

Avec AFP.