To do du week-end

À quoi ressemble l'appartement idéal de la transition ?

La cuisine de la transition, présentée aux Canaux, Maison des Économies Solidaires et innovantes à Paris (6 quai de la Seine, du 13 au 16 septembre).
©Camille Dufétel/ID, L'info durable

La Fête des Possibles regroupe des milliers d'initiatives locales présentées partout en France et au-delà pour "un monde plus juste, plus écologique et plus humain". Dans le cadre de ce vaste événement qui se tiendra du 15 au 30 septembre, ID s'est rendu à l'inauguration de l'Appartement de la Transition.   

"Générer de nouveaux passages à l'acte pour la transition". Telle est l'ambition de la Fête des Possibles, portée par le Collectif pour une Transition Citoyenne, qui se poursuit du 15 au 30 septembre et qui met en avant plus de 1000 rendez-vous, situés pour la majorité en France et en Belgique. Ces événements, organisés par environ 130 "Réseaux des possibles" (dont Enercoop, Zero Waste France, Greenpeace, Générations futures...) sont l'occasion de découvrir des initiatives concrètes pour un monde plus responsable : entre fournisseur d'électricité 100 % renouvelable, AMAP, monnaie locale complémentaire, jardins partagés... Ils prendront la forme d'ateliers participatifs, de projections, de concerts, de journées portes ouvertes, etc. Tous sont répertoriés sur la Carte des possibles.

Parmi ces rendez-vous, la découverte de l'Appartement de la Transition, qui présente aux visiteurs des alternatives pour un quotidien plus durable dans toutes les pièces du logement - ce dernier est présenté jusqu'au 16 septembre aux Canaux, Maison des économies solidaires et innovantes. ID a découvert cet appartement responsable, une idée du Réseau de distribution associatif et militant Artisans du monde, qui souhaite montrer que "c'est possible".  

La cuisine 

Dans la cuisine, on retrouve des aliments issus du commerce équitable : des épices, du riz, des pâtes, du café, du chocolat... Les meubles proviennent du Label Emmaüs. "On est une coopérative qui porte un projet de e-commerce solidaire : notre boutique en ligne est née il y a deux ans du mouvement Emmaüs, explique Maud Sarda, directrice du Label. Notre mission est de former des personnes en situation d'exclusion aux métiers du e-commerce. Ils font tout sur le site : ils sélectionnent les produits, les prennent en photo, ils créent des annonces, gèrent les commandes, conditionnent les produits... Il y a aujourd'hui 320 000 produits sur le site, y compris des produits Artisans du monde, ce qui montre que notre site est désormais ouvert à l'ensemble de l'économie sociale et solidaire". Un panier de fruits et légumes issu d'une AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) est sur le point d'être livré : pour rappel, l'idée derrière le système de l'AMAP est de nouer un partenariat sur la durée avec un agriculteur à l'échelle locale et de lui permettre, en contractualisant sur un temps donné, d'avoir plus de stabilité financière. On y retrouve également un lombricomposteur, une éponge zéro déchet et des bocaux, pour limiter les emballages et prioriser le vrac.

©Camille Dufétel/ID, L'info durable

La salle de bains 

Celle-ci regorge de produits zéro déchet, de la marque Lamazuna. Disques de coton réutilisable, brosse à dents rechargeable, oriculi, coupe menstruelle, cosmétiques solides...

©Les Canaux

Le bureau 

Dans le bureau, des objets électroniques. Les smartphones ont un impact très lourd sur l'environnement. N'existe-t-il pas une alternative ? Florent Cayré, de la coopérative Commown, présente cette société : "Nous proposons du matériel électronique qui a l'air standard mais qui présente un certain nombre d'innovations tout au long de son cycle de vie, en commençant par la conception. Ces matériels (ndlr : un FairPhone et un ordinateur, voir photo ci-dessous) sont conçus pour durer et pour consommer le moins d'énergie possible. L'objectif est de lutter contre toutes les formes d'obsolescence, notamment avec une conception modulaire, qui permet de réparer facilement ces objets. On trouve des guides sur Internet pour réparer toutes les pièces importantes".

Commown propose notamment le fameux FairPhone. "Là où Commown apporte un certain nombre d'innovations, en proposant ce FairPhone, c'est sur le mode de commercialisation de ses appareils, lance M. Cayré. Nous avons opté pour la location longue durée avec services et sans option d'achat, qui évite les stratégies d'obsolescence. Cela s'inscrit dans le modèle d'économie de la fonctionnalité : nous avons un intérêt à ce que notre matériel dure le plus longtemps possible."

©Les Canaux

La chambre 

Dans la chambre, des meubles du Label Emmaüs et un dressing responsable comprenant notamment des baskets de la marque Veja - fabriquées avec des matières telles que le coton bio, le caoutchouc naturel et un cuir au tannage végétal. 

©Camille Dufétel/ID, L'info durable

Le salon 

Les meubles du salon sont ici aussi issus du Label Emmaüs. Quant à l'électricité, celle-ci provient d'Enercoop, fournisseur français d'électricité renouvelable et qui fonctionne sur un format coopératif. L'électricité y est produite en circuit court, avec des fournisseurs citoyens ou de petits producteurs présents sur tout le territoire. Ce fournisseur est décentralisé. 

©Les Canaux

Et côté finance ?

Le cochon rose ci-dessous représente la Nef, un pionnier de la finance solidaire. Amandine Albizzati, directrice des relations institutionnelles de cette coopérative, précise : "Nous réunissons des épargnants qui souhaitent savoir où va leur argent. La Nef finance des projets respectueux de l'Homme et de l'environnement. Elle fait des prêts avec l'épargne des citoyens, de 10 000 à quatre millions d'euros, et elle finance la création et le développement des filières bio, des énergies citoyennes, du commerce équitable, du logement social, de l'habitat écologique... Aujourd'hui, on peut tous ouvrir en ligne un livret d'épargne à la Nef et savoir où va notre argent puisque la Nef publie l'ensemble des financements qu'elle octroie avec les coordonnées et la description de projets. L'idée est que l'on puisse retrouver le pouvoir sur l'usage de notre argent. "

©Camille Dufétel/ID, L'info durable

N'oublions pas le vélo...

La mobilité douce est également mise à l'honneur : l'Appartement de la Transition met en avant l'association SoliCycle, qui fait la promotion du vélo et notamment de sa réparation. Ses ateliers solidaires de réparation de vélos permettent de faire durer ceux-ci le plus longtemps possible. La création de postes en insertion est d'ailleurs favorisée au sein de l'association.

©camille Dufétel/ID, L'info durable

Au programme du week-end du 15 et 16 septembre (aux Canaux - 6, Quai de la Seine à Paris) :

SAMEDI 
- 11h - 12h : Atelier Monnaies Locales par La Nef - Finance éthique et Une Monnaie pour Paris
- 14h - 15h : Enercoop vous donne tous les trucs et astuces pour réduire votre consommation d'énergie 
- 15h - 16h : Visite Zéro Déchet de l'Appartement, assurée par Zero Waste Paris 
- 17h - 18h : Atelier sur le commerce équitable par Artisans du Monde 

DIMANCHE
- 15h - 16h : Visite Zéro Déchet de l'Appartement, assurée par Zero Waste Paris
- 17h30 - 19h : Atelier Commerce Equitable par la Fédération Artisans du Monde

Gratuit