Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Culture

Festival de Cannes : plusieurs personnalités appellent à "réparer ce monde" à travers le cinéma

Dans une tribune publiée par Le Monde, un collectif de réalisateurs plaide pour un septième art plus vert en marge du Festival de Cannes, tandis que celui-ci présente cette année une catégorie éphémère baptisée "Le cinéma pour le climat".

Le Festival de Cannes 2021, qui se tient du 6 au 17 juillet, a dévoilé une sélection éphémère spéciale baptisée "Le cinéma pour le climat". Parmi les réalisateurs présents sur cette liste, certains ont publié le 11 juillet, à l'initiative du collectif On est prêt, une tribune dans les colonnes du Monde dans laquelle ils interrogent le rôle du septième art dans l'urgence climatique. "Combien de films nous ont ouvert les yeux sur des réalités que nous ne voulions pas voir ?", questionnent-ils citant par exemple "Citizenfour (2014) de Laura Poitras sur la surveillance de masse, Les Misérables (2019) de Ladj Ly sur la complexité des banlieues françaises, Spotlight (2015) de Tom McCarthy ou Grâce à Dieu (2019) de François Ozon sur la pédophilie dans l’Eglise". 

Sur les conséquences du changement climatique, les signataires affirment que le cinéma a son rôle à jouer "pour contribuer à réparer ce monde" qui "en a bien besoin". "Nous croyons profondément que le cinéma doit jouer son rôle pour nous aider à regarder ces réalités en face, mais également pour mobiliser nos ressources collectives et créatives", écrivent Cyril Dion, Aïssa Maïga, Marion Cotillard, Flore Vasseur et Marie Amiguet

Films et documentaires à l'affiche sur l'urgence climatique

Tous présentent leurs œuvres sur les écrans de la Croisette dans cette catégorie spéciale. "Animal" pour le réalisateur Cyril Dion, "Marcher sur l'eau" pour l'actrice et auteure Aïssa Maïga, ou encore "La Panthère des Neiges" par Marie Amiguet, "Bigger than Us" par Flore Vasseur et Marion Cotillard. Ils partageront l'affiche avec d'autres, tels que le Français Louis Garrel, le Chinois Zhao Liang...

Selon les organisateurs, cette catégorie vise à "incarner cinématographiquement" l'engagement du Festival : "En 2021, les prises de conscience et la défense de la planète se jouent aussi au cinéma", plaident-ils par communiqué. En outre, l'édition 2021 met en œuvre une série d'engagements pour réduire l'empreinte de l'événement tels que l'utilisation de véhicules électriques et des restrictions sur l'utilisation du papier...

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs