ID d'ailleurs

Angleterre : la Fashion Week 2018 de Londres bannit la fourrure

Défilé Burberry lors de la Fashion Week de Londres en février 2017. Les mannequins portaient des créations en fourrure animale.
©Daniel Leal-Olivias/AFP

Le British Fashion Council a récemment annoncé l'interdiction de la fourrure animale lors des défilés de la Fashion Week 2018 de Londres, qui aura lieu du 14 au 18 septembre. Cette décision fait suite à un sondage réalisé auprès des créateurs de mode qui seront présents à l'événement.

Le British Fashion Council (BFC) a annoncé dans un communiqué l'interdiction de la fourrure animale sur les podiums lors de la Fashion Week 2018, qui se tiendra à Londres du 14 au 18 septembre 2018. Avant de prendre cette décision, l'organisateur de l'événement a réclamé l'opinion des stylistes, qui ont révélé ne pas inclure la fourrure dans leurs collections cette année. Ce sondage s'inscrit dans le cadre du programme Positive Fashion, destiné à améliorer l'industrie de la mode en prenant pour départ trois axes : durabilité, égalité et la diversité, et enfin artisanat et communauté.

Un changement positif dans la sphère de la mode 

Interrogée par The Guardian, Caroline Rush, directrice générale de BFC, estime que cette prise de position "met en évidence une tendance observée ces dernières années, de plus en plus de marques ayant décidé d'utiliser des matériaux alternatifs à la fourrure". La décision du Conseil a été félicitée par l'association de défense des droits des animaux PETA via Twitter : 

Récemment, la marque Burberry s'est engagée à mettre un terme définitif à sa production de vêtements en vraie fourrure, annonçant par la même occasion que ses produits invendus ne seront plus détruits. La marque italienne Prada est quant-à elle visée par une pétition de Human Society International, l'appelant à cesser de soutenir la cruauté animale pour fabriquer ses créations en fourrure.