Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Un hébergement écolo n'est pas censé être plus cher

Nathalie Bel Baussant, responsable tourisme de l'association Teragir qui gère le label Clef verte.
©DR

Cet été, les vacances seront essentiellement françaises pour celles et ceux qui ont la chance de partir. Plusieurs labels existent pour associer plaisir et écologie. Exemple avec la Clef Verte qui gère plus de 600 logements. Nathalie Bel Baussant est Responsable du pôle tourisme de l'association Teragir qui gère le label.

Quels sont les objectifs de Teragir ?

Notre vocation est l'éducation à l'environnement. Nous mettons en place des programmes d'actions, nous sommes fondateurs du programme Pavillon bleu, et nous déployons également le label Clef verte dans le cadre de notre mission. Par ailleurs, nous faisons partie d'un réseau présent dans 175 pays dans le monde.

Le label Clef verte recouvre quelles réalités ?

Il s'agit de mettre en démarche de développement durable les hébergements touristiques et les restaurants. Nous fonctionnons sur le principe du progrès continu, grâce notamment à des critères impératifs, essentiels ou optionnels. Ainsi, nous demandons aux membres du label Clef verte de progresser chaque année en déployant de nouvelles actions dans leurs établissements. Un autre de nos principes est que nous sommes un label d'accompagnement avec des chargés de mission auprès des établissements et des auditeurs qui sont là pour conseiller. Enfin, nous avons un jury externe qui se réunit une fois par an afin d'accorder ou pas le label. Sachant que nous ciblons tous les types d'hébergement.

Choisir un logement labellisé Clef verte change quoi concrètement ?

Il y a ce qui se voit ou pas. L'isolation, le débit d'eau par exemple, la présence de poubelles de tri, d'informations sur le tri, des offres culinaires bios ou végétariennes, la présence d'activités en lien avec la protection de l'environnement, des plafonds de chaleur ou de fraîcheur pour limiter la consommation d'énergie.

C'est cher de s'héberger écolo ?

Non ! Un établissement labellisé Clef verte n'est pas censé être plus cher. Si historiquement certains logements étaient positionnés haut de gamme, ce n'est qu'une image, en réalité il y a des investissements pour mettre en place tout ce que nous préconisons, mais il y a aussi des économies. Au final l'équilibre financier se fait et cela aboutit à un tarif similaire pour une prestation de même niveau.

Une interview réalisée par Valère Corréard en partenariat avec France Inter : pour écouter la chronique Social Lab, c'est par ici.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique ! 

©ID, l'Info Durable

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.