Conso

Quatre bonnes raisons d'acheter ses vêtements d'occasion

©Julie Blattberg/Shutterstock

Oui, en achetant de la fripe on fait des économies. Bien sûr, c'est aussi un moyen d’éviter de soutenir la fast fashion. Et évidemment, quand on choisit de la seconde-main à la place du neuf, on évite de puiser dans les ressources de la planète. Si ces arguments ne suffisent pas à vous transformer en accro des friperies, en voici quatre autres qui devraient achever de vous convaincre.

Les pantalons taille haute sont de nouveau à la mode

Ô joie ! Les tailles basses qui tassent les silhouettes sont bons pour la remise. L’ère du pantalon taille haute qui affine est de retour. Et comme le vestiaire des années 80 et 90 en regorgeait, on peut s’élever la taille facile, au rayon vintage. Certes, cet argument est valable seulement pour les garde-robes féminines. Mais au rayon des vêtements masculins, on peut faire la même démonstration avec la tendance sportswear du 20ème siècle, par exemple.

Le Relais affiche une croissance de 12 % par an depuis 5 ans

Le Relais est la branche dédiée à la collecte et à la valorisation des textiles d’Emmaüs. Elle compte 73 boutiques en France, où on trouve des merveilles. Tous les bénéfices qui y sont réalisés sont investis dans la lutte contre l’exclusion. Une boucle parfaite.

Avec internet, le marché prend une autre dimension

Trouver la coupe que l'on aime, à la bonne taille, dans une couleur et une matière faite pour vous… Ça peut prendre beaucoup de temps dans les boutiques. Sur internet, on rencontre un vêtement fait pour soi en quelques clics. D’autant que les sites pour acheter de la seconde main se multiplient. De grands acteurs, comme Vestiaire Collective, ou Vinted sont dédiés à la vente entre particuliers. Tandis que sur la Marketplace d’Asos ou le petit nouveau Crush On, on fouille de façon virtuelle dans des friperies.

Ce n’est que le début

Le site de seconde main américain, Thred Up, consacre chaque année une étude au secteur. Dans sa version 2018, le rapport prévoit un bel avenir aux vêtements d’occasion. Le marché pesait 20 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2017, il devrait croître de 15 % par an pour atteindre 41 milliards de dollars en 2022. En comparaison, celui des vêtements neufs devrait augmenter dans la même période de 2 % par an. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.