Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées pratiques

Où trouver des fruits et légumes de saison en août ?

les fruits de saison ont un faible impact sur l’environnement en raison de leur croissance naturelle.
©5second.Studio/shutterstock

Cinq fruits et légumes par jour... Mais encore faut-il qu’ils soient de saison. Pour manger durable, il faut respecter les périodes de production des fruits et des légumes. En raison de leur maturation naturelle et sans accélération, les produits de saison sont plus appréciés pour leur faible impact carbone. 

Poivrons, radis, tomates et pastèques... Parfois ils sont consommés sans vérifier leur saisonnalité ou leur origine. Les grandes surfaces regorgent de ces différents produits, qui ne sont pas nécessairement de saison. Ils sont cultivés sous serres ou proviennent de différentes régions du monde, générant plus de gaz à effet de serre à cause du transport et du mode de production accéléré. En revanche, les produits dits, "de saison", respectent le cycle naturel de croissance dans une zone de production et sans intervention externe. Ainsi, différentes initiatives se sont développées pour vous permettre de consommer responsable.

Les circuits courts en ligne 

Les circuits de proximité "permettent de limiter les procédés de conservation pour les produits consommés en saison, puisque le délai entre la production, la cueillette et la commercialisation est réduit", indique l’ADEME. Ils peuvent ainsi contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Pour vous rapprocher de ces circuits, vous pouvez vous rendre directement chez les producteurs locaux, ou sur les plateformes de vente comme Le Court-circuit qui met en lien les agriculteurs et clients de la région des Hauts-de-France, ou encore sur Panier-local.  

Le commerce de proximité

Pour consommer local au rythme des saisons, orientez-vous vers les épiceries locales. De plus en plus de petits commerces privilégient des aliments de saison en contribuant à l’économie locale. Dans la région parisienne, se trouve le concept store la Récolte ouvert depuis 2014, dans le quartier des Batignolles. Il propose des produits provenant directement des agriculteurs locaux, et issus d’un mode de "culture respectueux du rythme des saisons". Dans la même lignée, la Boutique Fermière de Wissous, a fait le choix de vendre des produits locaux et fermiers, donnant à chaque aliment une identité locale propre tout en créant un lien entre producteurs locaux et consommateurs.

Les marchés locaux

Chaque jour a son marché. Partez à la rencontre des artisans, bouchers et producteurs des différents produits aux marchés de votre commune. En discutant avec les producteurs directement, vous apprendrez davantage sur les fruits et légumes achetés et consommés. Toutefois, la vigilance est de rigueur, parce que tous les produits présentés ne sont pas forcément de saison.

La vente collective des AMAP

Créer un partenariat entre le consommateur et le producteur, c’est le concept proposé par l’Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP). Ce réseau permet aux clients d’établir un contrat pendant une période donnée avec un maraîcher. En contrepartie, les consommateurs s’engagent à acheter une partie de sa production. Les partenaires peuvent également se mettre en accord sur les techniques agronomiques à employer. Le contenu du panier varie selon la saison et le prix reste équitable et abordable pour les clients. "Contrairement à la grande distribution, les consommateurs en AMAP accordent moins d'importance à la standardisation des aliments. Tout ce qui est produit est consommé", souligne ce réseau.

Les marchés éphémères de la Ruche

Lancé en 2011, la Ruche Qui Dit Oui, propose aux consommateurs des produits locaux à récupérer dans des marchés éphémères appelés les “Ruches”. Au total, elle compte 1500 ruches implantées en France et en Europe, qui sont approvisionnées par 10 milles producteurs. Son fonctionnement se repose sur une liste des commandes transmise directement au producteur. Ce dernier livre ensuite les produits dans la ruche la plus proche, en moyenne la distance parcourue s’établit à 65 km.

Pour le mois d'août, voici les produits à privilégier : 

ID

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique !

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.