Conso

Où trouver des espadrilles made in France garantissant traçabilité et transparence ?

©eko_lea

La marque Bhallot s’engage à garantir la traçabilité de ses produits et une transparence totale sur les modes de fabrication et la répartition des bénéfices.

Guillaume et Jean-Baptiste, fondateurs de la marque Bhallot, lancent une nouvelle collection d’espadrilles et de bhallotines - accessibles en précommande jusqu’au 22 mai. Un système de précommande qui, expliquent-ils, permet notamment de mieux estimer les quantités à produire et d’éviter le gaspillage

Désormais, Bhallot proposera donc à la vente des espadrilles et des "bhallotines" - inspirées des vigatanes, des chaussures anciennement fabriquées dans les Pyrénées-Orientales. À noter : elles sont toutes fabriquées en France, dans les Pyrénées justement, grâce à des savoir-faire locaux et artisanaux

Traçabilité et "slow fashion"

Ces chaussures sont fabriquées en fibre naturelle de lin, venu du Nord de la France, de la Belgique et des Pays-Bas et labellisé "Master of linen". Ce label est délivré par la CELC – Confédération Européenne du Lin et du Chanvre : il garantit la traçabilité du produit, de la graine au tissu – et en prouve l’origine locale -, tout en certifiant qu’il a été fabriqué dans le respect de l’environnement. Une fois le tissu de lin réceptionné, Bhallot y coud un liseré coloré, avant de travailler le tissu avec des produits naturels, jusqu'à le rendre résistant et déperlant. 

Les espadrilles ont été conçues pour durer, en vertu du concept de "slow fashion" : les coutures sont solides, le liseré structure  la chaussure de façon à ce que le tissu ne se détende pas, la semelle a été épaissie et le bout du pied renforcé. Jean-Baptise parle d'étapes "co-création avec la communauté", car cela fait suite à certains retours de la part de consommateurs.

eko_lea
eko_lea

Le site permet de découvrir – en images – les étapes de fabrication de leurs produits, allant de la récolte du lin jusqu’à la confection des chaussures en atelier. Les deux fondateurs y expliquent également leur conception des choses : la marque se distingue en effet par des choix engagés et ambitieux en termes de marketing. Guillaume et Jean-Baptiste refusent par exemple de passer par des distributeurs et ne proposent pas de soldes, qu’ils assimilent au "symbole d’une société de consommation effrénée". Pour compenser le caractère déshumanisé que peut offrir une plateforme internet, les deux jeunes français proposent au consommateur de venir visiter leurs ateliers durant l’année. 

©eko_lea
©clairdutemps
©clairdutemps

"Bhallot" signifie "bien" ou "bonne qualité" au Bangladesh, où ils ont créé la marque et lancé une gamme de sacs à dos fabriqués par des coopératives labellisées commerce équitable. 

En partenariat avec Bhallot.