ID D'AILLEURS

Bolivie : la marque de sacs à dos Pachamama renoue avec une mode éthique et des savoir-faire traditionnels locaux

©Pachamama/Lookbook

Deux jeunes français ont récemment réalisé leur rêve en lançant la marque de sacs à dos "Pachamama" : valoriser les savoir-faire boliviens et participer à l’économie locale du pays.

Les deux fondateurs de la marque se sont lancés dans cette aventure en rentrant d’un séjour en Bolivie. Ils y ont rencontré nombre d’artisans et découvert des savoir-faire traditionnels qu’ils décident alors de mettre à l’honneur en lançant la marque "Pachamama". 

C’est ainsi que nous est venu l’idée de vous faire profiter, vous aussi, de cet artisanat bolivien qui allie qualité et style. On a peaufiné le design, repensé les dimensions et les matières, et on a créé PACHAMAMA. (peut-on lire sur leur site officiel

"Pachamama" est le nom de la déesse de la Terre dans les croyances boliviennes, la figure protectrice de la nature. Ce choix illustre l’objectif de Juliette et Gaétan, les deux jeunes français à l’origine du projet, soucieux de valoriser une mode "réfléchie" et éthique, respectueuse de l’environnement et des artisans.

Les sacs à dos sont fabriqués en cuir de vache, et des pièces d’aguayo sont intégrées aux rabats intérieurs. Le tissu d’aguayo est considéré comme un "symbole de l’artisanat bolivien" et est traditionnellement réalisé en laine de lama. Juliette et Gaétan ont établi un partenariat avec un atelier spécialisé pour revaloriser cette technique artisanale – qui s’est raréfiée en raison de la prolifération de contrefaçons. La qualité de ces matières garantit une certaine longévité aux produits. Gaétan et Juliette veulent en effet inscrire leur projet dans la nouvelle dynamique du "slow fashion", un concept consistant à ralentir sa consommation et à diminuer ses achats, en privilégiant des produits résistants. 

L’ambition des deux fondateurs dépasse ainsi largement l’univers de la mode : les matières premières sont achetées via des circuits courts pour limiter l’impact environnemental et participer à l’économie locale du pays. De plus, les sacs à dos sont entièrement fabriqués et assemblés à la main, dans un atelier labellisé "commerce équitable" par la WFTO - la World Fair Trade Organization. Les salaires et le temps de travail des artisans sont ainsi définis de manière juste et équitable, en accord avec les normes fixées par la WFTO. 

En juin, la marque commercialisera de nouveaux modèles de sacs à dos aux "coloris pétillants" pour fêter l’arrivée prochaine de l’été. De nouveaux coloris sont également en préparation pour la rentrée des classes en septembre, ainsi qu’une nouvelle collection de modèles de plus grande taille pour le mois d’octobre. Enfin, Juliette et Gaétan ont récemment lancé une nouvelle gamme de petite maroquinerie, comprenant entre autres des portefeuilles et des portemonnaies adoptant le même style que les sacs à dos. 

Retrouvez l’ensemble de leur collection ici.

En partenariat avec Pachamama.