Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

DOSSIER PARTENAIRE

Les gestes simples pour faire baisser sa consommation d’énergie à la maison

Le chauffage représente 66 % de la consommation énergétique d’un foyer français.
©goffkein.pro/Shutterstock

Au quotidien, quelques réflexes simples permettent de limiter sa consommation énergétique et ainsi de faire baisser sa facture d’électricité. Avant de réaliser des gros travaux d’isolation, d’investir dans des machines moins énergivores, ou de changer tout son système de chauffage, on peut d’abord commencer par adopter de meilleures pratiques à la maison. 

Puisqu’écologie et économie vont bien souvent de pair, certains gestes du quotidien permettent à la fois de limiter sa consommation énergétique, mais aussi de faire baisser sa facture d’électricité. Éteindre ses appareils, couvrir ses casseroles ou encore sécher ses vêtements à l’air libre, voici quelques habitudes très simples pour un foyer moins énergivore... En partenariat avec Planète OUI.

Les appareils électriques et électroniques en off 

Premier réflexe pour éviter de dépenser de l’énergie inutilement : débrancher ses appareils. S’il ne s’agit bien sûr pas de couper totalement son frigo, ce geste n’est toutefois pas négligeable pour le petit électroménager notamment. Machine à café, grille-pain, bouilloire... Plutôt que de les laisser en veille, l’Agence de la transition écologique (ADEME) assure que les éteindre permet de réaliser jusqu’à 10 % d’économies sur sa facture d’électricité. 

Retrouvez notre dossier complet : Tout pour comprendre les énergies renouvelables, en partenariat avec Planète OUI

Même habitude côté numérique : télévision, ordinateur, chargeur de téléphone, console vidéo... Attention alors à bien les éteindre, voire les débrancher : la nuit, lorsque l’on s’absente ou même simplement lorsque l’on ne s’en sert pas. De plus, pour les téléphones ou les ordinateurs portables, débrancher la charge lorsque la batterie est pleine permettra en outre de préserver la durée de vie de l’appareil. 

Un bon entretien de son frigo 

Pour éviter une surconsommation de son réfrigérateur, attention à en prendre soin. Le régler à bonne température d’abord (entre 4 et 5 degrés et – 18 degrés pour le congélateur), mais aussi le placer au bon endroit dans sa cuisine. C’est-à-dire éviter qu’il ne côtoie des sources de chaleur de trop près comme le four ou un radiateur par exemple, ou encore veiller à laisser un petit espace derrière lui d’une dizaine de centimètres pour permettre à l’air de mieux circuler. 

Enfin, mieux vaut ne pas zapper l’étape nettoyage du réfrigérateur, notamment le dégivrage ou encore le dépoussiérage de la grille arrière. Là-dessus, l’ADEME estime que la saleté accumulée sur celle-ci peut être à l’origine de 30 % de l’électricité consommée par l’appareil. 

Aux fourneaux 

Lorsque l’on se met en cuisine aussi, il est possible de faire quelques économies. Couvrir ses casseroles par exemple permet d’éviter les pertes de chaleur et de consommer jusqu’à quatre fois moins d’énergie. Si l’on utilise des plaques électriques, on peut aussi penser à les éteindre quelques minutes avant la fin de la cuisson puisque celles-ci resteront chaudes (contrairement aux plaques à induction par exemple). 

Le lave-vaisselle, programme “éco” et sans séchage 

Si l’utilisation d’un lave-vaisselle permet des économies d’eau par rapport au lavage à la main, quelques gestes simples permettent là encore de limiter sa consommation énergétique. D’abord, on privilégie les programmes “éco” et on supprime l’option “séchage” (qui consomme à la fois de l’eau et de l’énergie supplémentaire) : il suffit simplement d’ouvrir la porte de l'appareil à la fin du programme et de laisser sécher la vaisselle à l’air libre. 

Ensuite, il faudra également penser à en prendre soin, comme pour le frigo : nettoyer le filtre régulièrement, vérifier les tuyaux de sortie et d’arrivée d’eau... Enfin, il faut évidemment le faire tourner lorsqu’il est plein et si possible, en “heures creuses” (à déterminer auprès de son fournisseur d’électricité). 

Le linge 

Du côté de la machine à laver, mêmes pratiques que pour le lave-vaisselle : heures creuses, programme “éco”, nettoyage des filtres et utilisation lorsqu’elle est pleine. Les lavages à 30 ou 40 degrés consommeraient jusqu’à trois fois moins d'énergie que ceux à 90°. 

Là encore, mieux vaut aussi éliminer l’utilisation du sèche-linge : on fait plutôt sécher ses affaires à l’air libre sur le bon vieil étendoir dans la pièce la plus grande et la plus aérée du foyer. Un lavage plus doux et un séchage à l’air libre rendront en plus service au linge qui s’abîmera moins vite. 

Lumière LED et ampoules propres 

Bien sûr, le geste le plus élémentaire de tous consiste à éteindre la lumière lorsque l’on quitte une pièce. Mais, compte tenu du fait que l’éclairage représente entre 10 et 15 % de la facture annuelle d’électricité, d’autres bonnes pratiques peuvent permettre de réduire l’addition. Selon l’UFC-Que Choisir, "à puissance égale, un appareil poussiéreux peut produire un flux lumineux inférieur de 40 % à celui d’un appareil propre" : dans ce contexte, il ne faut pas négliger le nettoyage des lampes lorsque l’on fait le ménage. 

Enfin, un bon choix d’ampoules fait également la différence. Selon l’organisme WWF, l’installation d’ampoules LED (notamment lorsque les murs de la pièce sont clairs) constitue “la solution la plus économique, la plus écologique et la plus saine”. Pour l’ADEME, celles-ci peuvent en outre durer de 20 000 à 40 000 heures, les rendant particulièrement rentables (contre 2000 pour les ampoules halogènes). L’agence précise aussi qu’il faut toutefois prêter une attention particulière à leur classement sur l’étiquette énergie, plus ou moins bien notées selon les marques. 

Le chauffage, le plus énergivore de la maison 

Il représente 66 % de la consommation énergétique d’un foyer français, selon l’ADEME. Le chauffage, non-seulement responsable d’une grosse part de la pollution de l’air, est aussi le premier motif de nos dépenses en électricité. Côté radiateur, attention à sa température... Baisser le thermostat d’un ou deux degrés permet aussi de faire baisser la facture : dans la pièce à vivre, 19 degrés plutôt que 20 diminuerait la consommation de 7 %. Dans la chambre, la température idéale est de 16 degrés. Enfin, il est conseillé de baisser les radiateurs la nuit et lorsque l’on s’absente. 

Attention aussi à son isolation pour limiter les pertes. Au-delà des gros travaux à réaliser, quelques astuces peuvent aussi servir au quotidien. Pour que le radiateur fonctionne bien, il est d’abord indispensable que celui-ci ne soit pas obstrué par un meuble devant lui, un vêtement qui sèche dessus ou encore une source froide qui ferait grimper en flèche sa consommation (telle que le frigo ou une fenêtre). 

Pour limiter les fuites d’air qui peuvent engendrer jusqu’à 20 % des déperditions d’énergie, veiller aussi à bien calfeutrer les différentes pièces. Un boudin sous les portes permet de garder la chaleur, un isolant adhésif pour les fenêtres, ou encore des rideaux épais et isolants. Mieux vaut également fermer ses volets la nuit, comme lorsque l’on s’absente la journée ou plus longtemps... Quoi qu’il en soit, la première question à se poser est la suivante : “Ai-je vraiment besoin d’allumer mon chauffage ?”.  Enfin, attention toutefois à aérer son logement au moins dix minutes par jour, été comme hiver afin de renouveler l’air intérieur. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, pré-commandez notre guide « La transition écologique Made in France » à tarif préférentiel jusqu’au 27 octobre sur Ulule.

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et pré-commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs

A lire aussi
Commentaires
Par PAT JARDIN - le 26/11/2020

Pour le logement 60 millions de consommateur a testé des douchettes à économie d'eau et préconise la pose de matériel d'économie d'eau sur les robinets et WC. Une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d'eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d'économie d'eau par an. Ce qui représente 45% de la facture d'eau.
plus d'infos sur http://www.activeau.fr/test_60_millions_de_consommateurs.htm

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.