Conso

Les chaussettes orphelines ou le cercle vertueux de la chaussette ?

©Brenda Carson/Shutterstock

Marcia de Carvalho, créatrice de mode franco-brésilienne, a créé en 2007 Les chaussettes orphelines, pour donner une seconde vie à ces accessoires trop souvent jetés.

Que faites-vous de vos chaussettes orphelines ? Les trouées, les esseulées, les dépareillées ? Les vôtres finissent-elles à la poubelle comme la plupart des paires de chaussettes consommées chaque année dans l'Hexagone ? Marcia de Carvalho, créatrice de mode franco-brésilienne, a décidé de s'attaquer à ce problème en 2007, étonnée par le nombre de chaussettes mystérieusement seules se trouvant dans la commode de ses enfants.

Elle créé alors sa structure, Les chaussettes orphelines, afin de redonner une seconde vie à ces accessoires dont on ne veut plus. Pour donner les siennes, il est possible de les déposer dans sa boutique de la Goutte d'Or (Paris 18e) ou de les envoyer par colis. Une fois lavées et traitées, elles redeviennent "fil 100 % recyclé et Made in France". "Le projet a eu beaucoup de succès et nous avons reçu des colis de partout en France" explique la fondatrice. En raison de l'augmentation des quantités reçues, elle a conçu, avec une filature française, un procédé industriel pour transformer la matière première.

Cercle vertueux

A partir de ce nouveau fil, de nouvelles chaussettes sont fabriquées, mais aussi des gants, des bonnets, des robes, des pulls, des sacs, de simples pelotes de laine, voire des kits DIY (Do It Yourself) pour fabriquer ses propres mitaines, chaussons pour bébé ou bandeaux pour les cheveux. Des ateliers de couture ou de tricot sont également proposés aux particuliers et en entreprise. "C'est un cercle vertueux de la chaussette à la chaussette" s'amuse Marcia de Carvalho. Le principe d'une économie circulaire n'est pas nouveau pour elle. "J'y ai été sensibilisée par mes parents, notamment mon père qui recyclait tout. J'ai toujours aimé transformer les choses un peu inusitées dans quelque chose de plus luxe." Un exemple d'une de ses précédentes réalisations : de "superbes manteaux redingote" que Marcia avait fabriqué à partir d'anciennes serpillères.

Le projet des chaussettes orphelines touche beaucoup les gens, car c'est quelque chose qui leur est familier."

"J'ai appris que les petites parts - sous-vêtements, chaussettes - sont responsables d'une grande majorité des déchets textiles, car les gens ne savent pas qu'ils peuvent en faire quelque chose. Ils finissent donc à la poubelle." "Le projet des chaussettes orphelines touche beaucoup les gens, car c'est quelque chose qui leur est familier", explique Marcia de Carvalho. "C'est à la fois un sujet important, sérieux, mais aussi léger. C'est plutôt rigolo, et on apporte une solution."

Un objectif également solidaire

Mais le projet de la créatrice a un autre pendant. Au moment de la création, elle se demandait également ce qu'elle pouvait faire pour aider certains habitants en difficulté de son quartier de la Goutte d'Or. Elle a donc lancé des ateliers solidaires à destination des femmes d'abord, dans une optique de transmission de savoirs artisanaux et de réinsertion. Ces ateliers sont aujourd'hui majoritairement à destination des enfants, auprès de l'association Les Enfants de la Goutte d'Or. Les pièces fabriquées lors des ateliers solidaires sont ensuite exposées lors de défilés annuels. Le dernier se tenait le 8 février à l'ambassade du Brésil à Paris.

Défilé solidaire Marcia Carvalho 2018

Marcia de Carvalho est lauréate du Prix du Paris Durable de la Ville de Paris, et Finaliste du Prix Terres de Femmes 2017. L'entreprise sera présente au salon Produrable, qui se tient les 4 et 5 avril 2018.