Conso

Les alternatives durables aux protections hygiéniques jetables

© Yulia Grigoryeva /shutterstock

Les tampons et serviettes jetables sont les protections hygiéniques les plus utilisées par les femmes et ne sont pourtant pas sans conséquence sur la santé et la planète. ID vous donne quelques alternatives pour une protection plus durable et zéro déchet. 

Les femmes ont en moyenne 480 fois leurs règles au cours de leur vie. Chaque mois, et ce pendant six jours, elles ont donc recours aux protections hygiéniques. Les plus utilisées - et les plus commercialisées - sont les serviettes et tampons jetables, qui ne sont pourtant pas sans conséquence sur l'environnement et la santé. Selon les chiffres de Planétoscope, les femmes utilisent en moyenne entre 10 000 et 15 000 protections hygiéniques jetables au cours de leur vie. Chaque année, plus de 45 milliards de serviettes et tampons sont ainsi jetés dans le monde, sachant qu'il faut 500 ans environ à ces produits pour se dégrader, soit autant qu'une bouteille en plastique. Outre son impact environnemental, ces protections sont également un poison pour les femmes qui les utilisent. Une étude réalisée par 60 millions de consommateurs en 2017 a révélé que les tampons et serviettes jetables les plus vendus en France contenaient des résidus de substances jugées toxique pour la santé : des traces de dioxines, de furanes et des composés organiques halogénés extractibles (EOX) seraient ainsi présentes dans ces protections, des substances soupçonnées d'être des perturbateurs endocriniens. Mais rassurez-vous : il existe de nombreuses alternatives aux protections hygiéniques jetables, respectueuses de la santé des femmes et de la planète.

La coupe menstruelle

La coupe menstruelle - plus couramment appelée "cup" - connaît de plus en plus d'adeptes en France depuis maintenant quelques années. Cette petite coupe, fabriquée en silicone ou en latex, s'insère dans le vagin et recueille directement le sang menstruel. Elle doit être changée toutes les 4 à 6 heures, pour être vidée et lavée à l'eau. À savoir également qu'il est conseillé de la stériliser minimum une fois par mois dans une casserole d'eau bouillante. Pourquoi l'utiliser ? Elle est d'abord beaucoup plus écologique que les protections classiques puisque qu'elle est réutilisable et a une durée de vie de 10 ans en moyenne. Elle ne contient également aucune substance chimique, contrairement aux serviettes et tampons jetables. Une alternative plus saine donc pour la santé, plus économique (elle coûte entre 15 et 50 euros) et garantie zéro déchets. Pour la trouver, c'est assez simple : elle s'achète le plus souvent en pharmacie, dans les magasins bio et dans certaines grandes surfaces. Elle est également facilement trouvable sur internet : les marques Dans ma culotte, Claripharm ou encore Lamazuna en propose toute une gamme, 100% made in France.

Les serviettes hygiéniques lavables

Cette alternative reprend le concept des serviettes hygiéniques classiques, à la différence qu'elles sont lavables et donc réutilisables. Ces serviettes sont composées de matières naturelles, le plus souvent fabriquées en coton biologique ou en chanvre, et ne contiennent donc aucune substance chimique ou parfum ajouté. Elles sont lavables à la main et en machine à température faible, et possèdent une durée de vie allant de 5 à 10 ans. Elles ne produisent aucun déchet puisqu'elles sont également recyclables lorsqu'elles arrivent en fin de vie. Les marques comme Dans ma culotte, Plim ou encore Lulunature commercialisent ces serviettes, entièrement fabriquées en France, mais vous pouvez également les trouver dans les magasins bio.

La culotte menstruelle

La culotte menstruelle est la protection périodique qui se rapproche le plus de la serviette lavable. C'est une culotte, lavable et réutilisable, généralement fabriquée en coton et possédant des couches absorbantes et imperméables qui vont recueillir le sang menstruel. Elle se garde 12 heures maximum - selon le flux - et ne présente aucun risques de fuite. La culotte menstruelle a une durée de vie de 5 à 7 ans en moyenne, en fonction de l'utilisation que l'on en a. Fempo est la première marque française à avoir commercialisé cette nouvelle protection hygiénique tout droit venue des États-Unis. Leurs culottes sont fabriquées à partir d'un tissu absorbant en bambou et ne contiennent aucune substance nocive pour la santé.