QUESTION DU JOUR

Le e-commerce bat des records : peut-on limiter son empreinte carbone en achetant en ligne ?

©TippaPatt/Shutterstock

Le e-commerce a atteint un niveau record en France en 2018, avec une progression de 13, 4 % pour un total de 92, 6 milliards d'euros, selon les chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Une progression remarquée "malgré un fléchissement de la croissance sur le mois de décembre dû au contexte social (Gilets Jaunes)", indique la Fevad dans un communiqué. La Fédération remarque toutefois un montant moyen des transactions qui chute : celui-ci avoisine les 60 euros, soit cinq euros de moins sur un an. 

Selon la Fevad, cela reflète une évolution des comportements d'achat sur Internet, "qui concernent de plus en plus des produits du quotidien". D'où d'ailleurs un bond constaté du nombre de transactions" avec plus de 1,5 milliard de commandes enregistrées soit + 20,7% par rapport à 2017".

Pas sans impact

Ces ventes en ligne ne sont toutefois pas sans impact sur l'environnement : d'après l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME), si le e-commerce limite les déplacements des clients, la réduction des impacts dépend beaucoup de la livraison finale des marchandises : "livrer en urgence et par petites quantités et multiplier les trajets augmentent la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre". Les ventes en ligne consomment également beaucoup d'emballages.

Pour acheter en ligne en limitant son impact environnemental, mieux vaut retirer ses achats dans un point relais qui concentre les livraisons, éviter les achats incertains en lisant les commentaires sur des sites spécialisés, notamment pour des produits électroniques et en étudiant précisément le guide des tailles s'il s'agit d'un vêtement. On évite également les livraisons express et on groupe ses achats autant que possible. Par ailleurs, mieux vaut privilégier des enseignes locales, qui utilisent des matériaux ou des matières respectueux de l'environnement et qui ne suremballent pas leurs produits (quelques exemples pour les vêtements dans cet article d'ID).

Privilégiez-vous des enseignes engagées (emballages, livraison) pour vos achats en ligne ?

Choix