Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Question du jour

Foodwatch dévoile la présence de résidus d’animaux dans 12 produits alimentaires

©Foodwatch

Selon une enquête de l’ONG Foodwatch rendue publique mardi 19 septembre, de nombreux produits de la consommation courante contiendraient des résidus d’animaux, sans le mentionner clairement.

Chamallows Haribo, Viennois au chocolat de Nestlé, Comté bio de Système U, yaourts Paniers de Yoplait goût framboise, fraise, cerise ou mûre de la marque Yoplait, Orangina rouge… Ces aliments et boissons font partie des 12 produits épinglés par l’ONG Foodwatch, en raison de la présence de résidus d’"animaux cachés". Gélatine de porc ou de bœuf, bouillon de volaille, présure – qui provient de l’estomac de veaux abattus avant sevrage – voire résine d’insectes. Tous ces résidus se retrouveraient dans les 12 produits listés. Le détail figure sur cette infographie :

©Gaël Nicolet/ID

Manque de transparence

L’ONG reproche à ces grandes marques de l’agroalimentaire leur manque de transparence quant à la composition de leurs produits. Ainsi la mention "gélatine" apparaît sur les Chamallows Haribo et l’Authentique Petit Ourson Guimauve de Cémoi, sans qu’il soit précisé qu’il s’agit de la gélatine de porc. Certaines pommes de la variété Fuji ainsi que la glace Façon glacier, fraise et morceaux de meringue Carte d’Or (Unilever) contiennent quant à elles du "shellac", qui désigne une sécrétion d’insecte - la cochenille asiatique. D’autres marques indiquent plus clairement quels ingrédients ou conservateurs sont contenus dans leurs produits (gélatine porcine dans les Viennois de Nestlé ou bouillon de volaille dans les flageolets Cassegrain), mais Foodwatch souligne "le caractère inattendu" de leur présence.

Dans le prolongement de cette enquête, l’organisation a lancé une pétition adressée à Yoplait afin de demander à la marque de mentionner clairement toute présence animale sur l’étiquetage de ses produits voire de modifier ses recettes. Au lendemain de son lancement, elle a déjà recueilli près de 5000 signatures.

Vous sentez-vous suffisamment informé de la composition des produits alimentaires ?

Choix