Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Fin des emballages plastiques : les professionnels du lait se préparent à tout changer

À l’heure de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC), la filière laitière est en pleine transition. Engagé dans un programme européen de trois ans avec l’European Milk Forum (EMF), destiné à mieux faire connaître les initiatives de la filière en faveur de la préservation de l’environnement, le Cniel (centre national interprofessionnel de l’économie laitière) met en avant les avancées de la filière en la matière. Interview avec Hélène Pérennou, secrétaire générale de Syndilait. 

Mise en place d’un bouchon solidaire en 2024, 25% de rPET (polytéréphtalate d’éthylène recyclé) incorporés dans les bouteilles en PET (polytéréphtalate d’éthylène) d’ici 2025, 30% de rPlastique (plastique recyclé) incorporés dans les bouteilles en plastique pour 2029...voici quelques exemples d’exigences européennes et nationales à venir sur les emballages de lait.  

“La filière du lait de consommation est aujourd’hui confrontée au niveau européen à une importante vague réglementaire autour de la gestion des déchets : quatre directives majeures ont été révisées et publiées entre 2018 et 2019, et de nouveaux textes sont encore en préparation”, relève Hélène Pérennou, secrétaire générale de Syndilait, le syndicat du lait de consommation. 

“Sans collecte pas de recyclage” 

La fin de la mise sur le marché d’emballages SUP (plastique à usage unique) est prévu pour 2040. De quoi bousculer les acteurs de la filière mais aussi les consommateurs, encouragés à placer leurs emballages dans le bac de tri.  

“Sans collecte pas de recyclage : le consommateur avec un geste de tri efficace assure des gisements de matière conséquents permettant de mettre en place des filières de recyclage pérennes”, explique Hélène Pérennou, avant d’ajouter : “Dans un système qui n’est pas extensible à l’infini, il va falloir intensifier le recyclage pour optimiser les consommations. De plus, le plastique est un sous-produit du pétrole et devrait être moins disponible. L’accès à ce gisement de matière via le recyclage est donc vital et les pouvoirs publics l’ont bien compris puisqu’ils ont légiféré sur ce point en fixant des seuils de réincorporation de rPlastique dans les emballages.” Pour en savoir plus, retrouvez notre interview vidéo. 

Fin des emballages plastiques : les professionnels se préparent à tout changer

En partenariat avec le Cniel.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs