Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Et si on donnait une seconde vie aux matelas usagés ?

©Africa Studio/Shutterstock

Une jeune entreprise reconditionne des matelas usagés, avec un procédé désinfectant thermique, pour les revendre à bas prix. Elle cartonne. Une bonne nouvelle, quand la plupart des matelas finissent à la décharge.

La fin de vie des matelas est longtemps restée un casse-tête. Mais on progresse. Une filière de recyclage, qui sépare les différentes matières, s’est mise en place en France, à partir de 2010. Elle traite aujourd’hui près de 20 % de notre literie. Le reste ? Il est enfoui, pour l’essentiel. Trop encombrants pour être incinérés, nos matelas se dégradent dans les décharges, ce qui prend une centaine d’années. Or, nous en jetons entre 700 000 et un million chaque année en France, selon EcoMatelas ! Cette jeune société propose de leur donner une seconde vie. Elle a mis au point un procédé pour reconditionner les matelas usagés et les vend à bas prix avec un grand succès.

Deux ans de recherche

Pendant deux ans, les deux frères Sébastien et Jérémie Adjedj ont peaufiné la technique. Les matelas sont désinfectés par la chaleur, "ce qui allie hygiène irréprochable, coût raisonnable et absence de toxicité pour l’environnement et pour les clients", expliquent-ils. Ils mettent aussi au point une machine pour remettre les mousses à niveau et supprimer les affaissements. Enfin, ils offrent aux vieux matelas requinqués une nouvelle housse qui achève de les rajeunir.

Un premier magasin ouvre en 2016 à Agde (Hérault), un second l’année suivante à Baillargues, près de Montpellier. Et on peut désormais acheter ces matelas récup’ mais comme neufs dans toute la France, via le site internet. EcoMatelas en vend 300 à 400 chaque mois, et a recyclé plus de 200 tonnes de matelas et sommiers depuis ses débuts.

Une filière de recyclage se met en place

Pour participer à cette nouvelle économie circulaire du secteur, on peut apporter sa vieille literie directement au dépôt d’EcoMatelas, à Baillargues, si on habite dans le secteur. Sinon, il faut se rendre dans une déchetterie qui dispose d’une benne spéciale pour le mobilier. Ces dernières sont recensées sur le site d’EcoMobilier, l’organisme chargé de la collecte et du recyclage pour cette branche. Votre matelas sera ainsi dirigé vers une entreprise, comme Recyc-Matelas, Secondly ou le réseau Envie qui savent dépiauter mousses, latex, ressorts, coton laine, bois et métaux pour les remettre sur le marché. Environ 90 % des matières qui font vos nuits sont recyclables. Ce serait dommage qu’elles finissent enfouies dans une décharge !

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.