Conso

Embeillage ou "bee's wrap" : la tendance emballage écolo arrive en France

©Sushaaa/Shutterstock

Un emballage alimentaire 100 % naturel à base de coton bio et de cire d’abeille, c’est la tendance qui a vocation à remplacer le film transparent ou l’aluminium pour la conservation des aliments. Produit de manière artisanale et raisonnée, il est conçu pour être réutilisable sur le long terme et il est même compostable ! 

Le bee's wrap a fait son apparition sur les réseaux sociaux il y a environ deux ans. Largement utilisé à l’étranger, en Australie par exemple, il revêt de nombreuses qualités par rapport aux films étirables en plastique classiques. Plusieurs composants chimiques de ces derniers sont en effet pointés du doigt : d’après une étude de l'organisation basée à Zurich Food Packaging Forum, en contact direct avec les denrées alimentaires ou lors du réchauffage, certains d'entre eux pourraient avoir un impact nocif sur notre santé.

© Loren Jon Photographer / Shutterstock

La cire d’abeille est imperméable mais respirante : les aliments sont conservés de manière optimale et sont protégés grâce à ses vertus anti-bactériennes. L'emballage à la cire d'abeille est par ailleurs facile d’utilisation, se rince à l’eau savonneuse, ne retient pas les odeurs et se conserve plus d’un an si les consignes d’usages sont respectées. Les éventuels dépôts qu’il peut provoquer, surtout en début d’utilisation, ne sont pas nocifs pour la santé. Ce ne sont que de légers surplus de cire naturelle. Une fois que le bee's wrap n’adhère plus, il est possible de continuer à l’utiliser avec un élastique. Mais lorsqu’il arrive réellement en fin de vie, il peut être composté, à condition de le découper en morceaux. C’est un emballage alimentaire zéro déchet

Depuis 2018, des entreprises françaises se sont lancées dans la production artisanale du tissu ciré. L’objectif est de diminuer l’impact écologique des emballages et d’assurer une bonne conservation des aliments tout en éliminant les risques pour la santé. Zoom sur quatre entreprises de bee's wraps aux quatre coins de la France : "L'embeillage", "Le cirophane", "My Bee Wrap" et "Embal'VERT".

-L’embeillage, en région parisienne : "Diversifier les sources de revenus des apiculteurs français"

Quentin a 24 ans, son père est apiculteur. Le rôle des abeilles dans notre écosystème, il y est sensible depuis tout jeune. Certaines espèces d'abeilles sont aujourd’hui dangereusement menacées. Dans une logique de préservation de l’environnement et de soutien aux apiculteurs français, il a développé sa propre recette d’emballage à la cire d’abeille composé d’ingrédients exclusivement français. Il a alors lancé son entreprise, L'embeillage (nom issu de la contraction des mots "abeille" et "emballage").

©lembeillage

Ses emballages sont fabriqués de manière artisanale en région parisienne, à partir de coton biologique labélisé GOTS (Global Organic Textile Standard). Cela implique le respect de critères environnementaux et sociaux à chaque étape de transformation de la fibre brute, elle-même certifiée 100 % bio. La cire d’abeille durable est produite par une coopérative normande, mais Quentin travaille aussi avec le "Rucher des Champs" basé en région parisienne, à Le Perreux. Pour garantir l’adhérence de l’emballage, il ajoute de la résine de pin issue de la gestion durable des forêts des Landes. Pour ce qui est de la souplesse du produit, il a choisi l’huile de chanvre bio venant de Bretagne. 

Les "embeillages" sont en vente uniquement depuis son site internet. L'envoi des commandes répond aux normes écologiques et les packagings proviennent de sources durables certifiées IMPRIM’VERT, assure le jeune entrepreneur.

-Le cirophane, en Isère : "C’est simple, c’est sain et c’est écolo !"

Deux amis isérois ont pour leur part commencé l’aventure du bee's wrap parce qu’ils en avaient assez "d’utiliser des films alimentaires à usage unique", soulignant que ces derniers ne sont "bons ni pour nous, ni pour la planète". Ils ont découvert le concept et ont décidé d’appeler leur recette, et leur entreprise : le "cirophane". Le jeu de mot est parlant, "cellophane" étant la marque de référence du film alimentaire transparent. 

©cirophane

Leur atelier artisanal est situé au cœur des Alpes, à Grenoble. Ils s’assurent de choisir les meilleurs matériaux pour garantir cette véritable alternative écologique. Leur coton bio est certifié Oeko-Tex, ce qui implique que sa transformation est garantie sans produit chimique nocif pour la santé et l’environnement. La cire d’abeille est française diminuant ainsi les émanations de CO2 liées au transport.

-My Bee Wrap, en Provence : "Il n’y a pas de petits gestes, quand nous sommes 66 millions à le faire "

C’est le groupe AnotherWay, spécialisé dans la fabrication de produits durables du quotidien, qui est à l’origine du projet My Bee Wrap. Il a vu le jour l’an dernier à Marseille. La métropole méditerranéenne est fortement touchée par la pollution alors même qu’elle se situe à proximité de nombreuses réserves naturelles à préserver. 

Les fondateurs d’AnotherWay veulent apporter leur pierre à l’édifice en concevant "des produits pratiques du quotidien, réduisant l’empreinte de chacun sur la planète". Leur leitmotiv : consommer autrement, c’est possible et cela passe par des petits gestes, accessibles à tous et sans contrainte. 

©My Bee Wrap / Capture d'écran instagram @mybeewrap

En cohérence avec ses objectifs, le groupe fait partie de "1 % pour la Planète", un collectif d’entreprises, d’associations et d’individus qui s’unissent pour l’avenir de la Terre. 1 % du chiffre d’affaire d’AnotherWay est reversé à la filière apicole française. 

Le produit en lui-même est 100 % naturel et écologique composé de coton bio labellisé GOTS, de cire d’abeille issue de la filière apicole française et de résine de pin qui permet ici encore l’adhérence. Pour la souplesse, c’est l’huile de jojoba qui a été sélectionnée. Cette dernière étant connue pour ses qualités protectrices en cosmétique. 

-Embal’VERT, au pays basque : "Alternative au plastique et à l’aluminium"

L’emballage vert zéro déchet à la fabrication neutre en CO2 que propose Embal’VERT, est fait main dans le pays basque. Les créateurs-apiculteurs, Louise et Alastair, ont été motivés par le fait de reproduire le processus de protection naturel des aliments pour en finir avec le plastique et l’aluminium. 

©embalvert

Depuis 2018, l’atelier des apiculteurs de la Ruche des Cimes est entièrement alimenté grâce à l’hydroélectricité. Ils ne génèrent donc pas de C02 à la fabrication. Le coton est ici aussi certifié GOTS, la cire d’abeille est produite par leur soin de manière durable et l’huile de jojoba et la résine d’arbre sont bio

La maison apicole décline toute une gamme de produits : bougies, cosmétiques et miels viennent s’ajouter aux bee's wraps. Le couple souhaite mettre en évidence l’étendue des bienfaits de "l’or jaune", comme il l’appelle, sur l’individu, mais aussi sur l’environnement

Et si vous fabriquiez votre propre bee's wrap ? Direction notre article pratique pour en savoir plus !

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Commentaires
Par Jacky Robinet - le 09/09/2019

Bonjour, c'est dommage de promouvoir certains revendeurs de tels que mybeewrap qui importent directement de Chine, une démarche plus opportuniste qu'écologique.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.