CHRONIQUE

Dans le rétro : zoom sur le vrac !

©Newman Studio/Shutterstock

Chaque samedi à 9h, tout l'été sur France Inter, une personnalité engagée pour la transition écologique évoque son parcours, ses engagements et son quotidien, dans le cadre de l'émission "Des idées pour demain", présentée par Valère Corréard. Également au programme, une chronique "Dans le rétro" proposée par Camille Dufétel, rédactrice en chef d'ID. L'idée : jeter un coup d’œil sur les solutions d’hier... de retour aujourd'hui !

Samedi 17 août, l'invitée de l'émission Des idées pour demain est l'artiste engagée Zaz. En sa présence, zoom sur l'achat de produits en vrac, une évidence d'autrefois qui revient en force.

Un bon plan pour réduire les emballages... C’est d’acheter de la nourriture qui n’est pas emballée, cela parait tout bête mais ce n’est pas toujours si simple ! Le vrac et les Français c’est un peu "je t’aime moi non plus", ça revient parfois, on n’en entend plus parler et puis d’un coup ça revient à nouveau, au fil des décennies… Regardons encore une fois 60 ans en arrière et retrouvons ma grand-mère Solange. Elle a préparé plusieurs bocaux vides, et il arrive ! Qui ça ? Le marchand ambulant prêt à distribuer ses huiles, son riz, ses pâtes, sa farine et bien d’autres produits encore ! Le tout en vrac... Ou presque, puisqu'il proposait quand-même déjà quelques produits emballés. 

À chaque fois qu’il s’arrêtait dans le village de ma grand-mère, en moyenne tous les 15 jours, c’était la même histoire : il récitait voire même il chantait sa liste de produits, toujours dans le même ordre : "cacahuètes salées, margarine, crème, cornichons etc", et ça faisait rire tout le monde, surtout les enfants ! Pas question de crouler sous le plastique : on prenait la quantité désirée de produits, dans ses propres contenants. On est tout de même à une époque où à la campagne, des gens prenaient leur pot en aluminium pour aller  chercher le lait à la ferme, mais aussi leur boîte en carton pour les œufs…. 

Un mode de vie bien loin de notre réalité actuelle ?

Oui et non, puisque le vrac revient en grande pompe actuellement. On en trouve dans nos grandes surfaces, Auchan, Carrefour, Leclerc par exemple… Chez Carrefour d’ailleurs, on accepte désormais que les clients ramènent leurs propres contenants aux rayons poissonnerie, boucherie, et boulangerie : en fait tous les produits des stands en vente assistée. La condition, c’est simplement d’amener des contenants propres, secs, transparents et munis d’un couvercle… Cela prouve quand-même que les lignes bougent !

Et puis le vrac, on en retrouve aussi forcément dans les enseignes bio…  Sans compter que les épiceries uniquement spécialisées dans le vrac fleurissent aussi, on en compterait environ 200 aujourd’hui en France contre une quinzaine il y a encore quelques années, citons notamment le réseau Day-by-Day ; il y a également plein d’indépendants, "Kilogramme" à Paris, "À chacun son bocal" à Montpellier ou encore "Ô Bocal" à Nantes par exemple... On y retrouve généralement de tout : des épices, des féculents des huiles, des biscuits apéritifs, des céréales, du café, des bonbons, et même des produits cosmétiques voire de la lessive ! 

Pour ceux qui souhaiteraient retrouver les épiceries 100 % vrac près de chez eux, France Inter a publié sur son site une carte de France de celles-ci grâce aux contributions des internautes. On peut aussi se rendre sur reseauvrac.org.

Non seulement le vrac permet de réduire ses déchets, mais aussi de faire plus attention aux quantités que l’on achète, donc de moins gaspiller, parce que l'on fait généralement attention à acheter des quantités justes. À ne pas négliger à l’heure où l’on jette au sein des ménages en France près de 30 kilos de nourriture par personne et par an...  Nous avons de la marge pour trouver des solutions ! On va dépenser moins aussi, normalement en moyenne 5 à 30 % de moins par rapport à des produits emballés. C'est donc un retour à suivre de près !

Zaz répond aux questions de Valère Corréard sur France Inter.
©Antoine Vandeville / Radio France

Pour réécouter la chronique Dans le rétro et l'ensemble de l'émission Des idées pour demain, c'est par ici : 

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.