Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

DOSSIER

Comment éviter les pertes d’énergie dans son nouveau logement?

Éviter les déperditions d’énergie à la maison, ça se prépare dès l’emménagement !
©Andrey_Popov/Shutterstock

Fenêtres mal isolées, chauffages mal régulés, VMC encrassées... Les sources de perte d’énergie sont plus nombreuses qu’il n’y paraît dans nos logements. Lors d’un déménagement, il est important de prendre en compte certains critères, notamment en termes d’isolation, pour éviter les pertes d’énergie et de fait, les pertes d’argent.

En France, les bâtiments représentent quelque 44 % de la consommation énergétique du pays, comptant pour 20 % des émissions de gaz à effet de serre. Pour éviter les pertes d’énergie, à quoi faut-il penser lorsque l’on s’installe dans un nouveau logement ?

L’isolation, la priorité du logement

Une bonne isolation thermique est le premier critère à prendre en compte lorsque l’on s’apprête à poser ses bagages. Celle-ci permettra de diminuer les pertes de chaleur et donc de faire baisser la facture. Réalisée par un professionnel, elle concerne le toit, les murs et le sol du logement. Attention donc au Diagnostic de Performance énergétique (DPE), qui classe le logement sur un barème de A à G en fonction de l’estimation de sa consommation énergétique et de ses émissions de gaz à effet de serre.

Le chauffage, première consommation du foyer

Une fois que l’on est assuré de l’isolation de sa nouvelle maison, au quotidien, certains réflexes à portée de main ne doivent pas être négligés. En effet, le chauffage représente 59 % de notre consommation d’énergie, selon l’Agence de la Transition écologique (ADEME). Il faudra donc veiller à réguler la température intérieure de sa maison : entre 19 et 21 degrés la journée dans les pièces que l’on occupe et environ 17 degrés la nuit.

Côté salle de bains, il est préférable d’installer un sèche-serviette électrique en guise de chauffage. Nul besoin de chauffer la pièce lorsque l’on ne s’en sert pas, il suffit ainsi d’allumer l’appareil quelques minutes avant de prendre sa douche.

La place choisie pour les radiateurs est également importante : on évite de placer des meubles devant, de faire sécher du linge dessus et si possible, on les place assez loin des sources de fraîcheur (frigo, fenêtres...) pour que la chaleur se diffuse correctement.

De manière générale, baisser son chauffage d’un seul degré permettrait de réduire sa consommation énergétique de 7 %, selon l’ADEME.

La chasse à l’humidité avec une bonne VMC

L’humidité est également l’ennemie d’un logement sans fuite énergétique. Attention alors à bien ventiler. La Ventilation Mécanique Contrôlée - ou VMC – permet d’aspirer l’air intérieur pour le chasser vers l’extérieur, limitant ainsi l’humidité excessive, mais aussi les polluants.

Pour assurer son bon fonctionnement, il convient de nettoyer les grilles régulièrement à l’eau chaude et au savon, remplacer les filtres une ou deux fois par an (si la VMC en nécessite, notamment pour celles dites "double flux"), éviter de boucher les entrées d’air...

Enfin, le test du papier toilette permettra de vérifier l’efficacité et l’état de sa VMC : on approche une feuille devant la bouche d’extraction, celle-ci devrait être aspirée et donc se plaquer contre la grille.

De bonnes habitudes de vie

Une fois que l’on est vraiment installé dans son logement, attention à ne pas négliger les bons gestes du quotidien : aérer quotidiennement - cinq à dix minutes par jour pour renouveler l’air -, placer des boudins sous les portes pour garder la chaleur des pièces, du joint adhésif autour des fenêtres pour limiter les entrées d’air, ainsi que des rideaux épais...

Bon à savoir : des aides financières pour rénover son logement

Début 2020, l’Etat a réajusté l’ensemble de ses aides à la rénovation énergétique, avec notamment l’entrée attendue de "MaPrimeRénov", promulguée par la Loi des finances en décembre dernier.

Il en existe plusieurs selon son profil, du ménage modeste au plus aisé, ainsi que le type de travaux que l’on souhaite réaliser. Pour y voir plus clair sur les différentes aides à la rénovation, rendez-vous par ici.

Pour consulter l'intégralité du dossier "Mode d'emploi pour déménager écolo", rendez vous par ici.

En partenariat avec Enercoop.  

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.