Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Cette entreprise veut changer le monde, avec du (bon) pain

Chaque seconde, ce sont 320 baguettes de pain qui sont consommées et produites en France, soit 10 milliards par an.
Image&Associés - Belledonne

Alors que 95% des Français en consomment matin, midi ou soir, on pourrait presque en oublier que le pain est une matière vivante. En effet, le levain est un mélange d’eau et de farine où se développe naturellement, par fermentation, une multitude de micro-organismes précieux pour la santé. Ainsi, le boulanger doit adapter ses gestes en fonction de ce qu’il ressent sous ses mains lors du façonnage de la pâte qui ne cesse d’ évoluer. Bruno Anquetil, fondateur de la boulangerie Belledonne en est convaincu, fabriquer du pain de qualité est une approche résolument durable.

Chaque seconde, ce sont 320 baguettes de pain qui sont consommées et produites en France, soit 10 milliards par an. Bien que cet aliment phare conserve sa place centrale sur toutes les tables de l’Hexagone, les Français consomment de nos jours cinq fois moins de pain qu'au début de notre siècle. Pour satisfaire les trublions en quête de qualité qui se perd, le boulanger Belledonne a fait de cette icône française un levier du changement majeur. 

Le pain, une institution française 

“La surface du pain est merveilleuse d’abord à cause de cette impression quasi panoramique qu’elle donne : comme si l’on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes” écrivait Francis Ponge en 1942 dans le recueil Le parti pris des choses

Fort symbole de fraternité, le pain est l’aliment central du fameux repas français depuis le Moyen-Âge (où l’on se servait des miches comme assiettes). Au fil de l’histoire, le pain à toujours été lié aux grands évènements de l’Histoire de France. Gage de sécurité, gage de pouvoir, il a même été une des causes de la Révolution française ! En effet, l’une d’elles est le manque de pain, devenu rare et cher à cause de mauvaises récoltes. Depuis novembre 2018, "les savoir-faire artisanaux et la culture de la baguette de pain" sont inscrits à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France.

Pour dépoussiérer ce secteur dont l’offre s’étend en termes de quantité mais pas forcément de qualité, l’entreprise Belledonne vient redistribuer les cartes. Issu d’une famille d’agriculteurs conventionnels, Bruno Anquetil, le fondateur, a vite été attirés par les préceptes de l’agriculture biologique qu’il découvre au cours de son parcours. Cette rencontre a changé sa vision des choses. Dès lors, une idée germe : remettre le vivant au cœur de l'alimentation. “L’agriculture biologique, c’était une évidence. Et quoi de mieux que le pain, cette matière vivante que l’on façonne avec ses mains et sa sensibilité, ce symbole du partage et du lien, pour porter ces engagements et renforcer le sens du projet ?“, explique Bruno Anquetil, le fondateur. 

Belledonne, une boulangerie qui prône le “bon pain”

À contre-courant des pains actuels (plutôt des pains blancs, avec de la farine très raffinée et à la levure) dont les bienfaits nutritionnels sont douteux, l’entreprise propose, depuis près de trente ans, un retour au pain traditionnel, comme autrefois. Composé de levain et principalement de farines semi-complètes ou plus, le pain est ainsi plus digeste et contient plus de fibres et de minéraux. En bref, il est meilleur pour la santé ! 

Au-delà des aspects purement gustatifs et nutritionnels, ce sont de forts engagements RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) qui viennent compléter la démarche. Dans la bio depuis trente ans, Belledonne s’est vue labellisée BioEntrepriseDurable en 2021 pour son approche globale intégrant le développement durable dans ses actes quotidiens. D’ailleurs, les produits de la marque sont disponibles en magasins bio uniquement.

Dans ses quatre fournils ancrés en local (Rhône-Alpes, Ile-de-France, Occitanie et Provence), l’approvisionnement des matières premières s’effectue auprès des paysans et des meuniers situés à moins de 200 kilomètres. Dans chacun, on retrouve de vrais boulangers qui façonnent à la main une quarantaine de recettes de pains au levain traditionnel, cuits dans des fours à sole. 

Pour finir, afin de garantir une rémunération aux fournisseurs locaux de blé et de farine, les partenariats agricoles s’appuient sur les fondements du commerce équitable (label Biopartenaire), avec des contrats de trois ans, des engagements de volume et des prix basés sur les coûts de production.  “Ce lien humain, nous le cultivons depuis le début de l’histoire. Et du champ à l’assiette ! Travailler avec des agriculteurs locaux en direct, en partenariats équitables et durables, c’est donner l’opportunité au consommateur de reprendre le pouvoir à travers l’alimentation. Faire du bien et se faire du bien c’est le sens que l’on veut donner à nos produits.”

Le pain Viking : un pain dans la tendance multi-céréales

La dernière nouveauté : le pain Viking, une recette nordique originale à la mie brune dense issue de farine de blé malté torréfié, d'orge malté toasté et de seigle complet. Source de  fibres, la recette permet de varier les céréales pour une alimentation équilibrée et des apports nutritionnels diversifiés. 

Sain, ce dernier produit se veut aussi bon : les graines de tournesol, de millet et de lin doré 100% françaises apportent le croustillant qui vient contraster la texture moelleuse de la mie. 

Si le pain est l’activité principale de Belledonne, il existe en fait quatre métiers différents au sein de l’entreprise. A la base simplement boulanger, l’entreprise s’est développée autour du biscuit en vrac, du chocolat et de la confiserie et récemment du pain de mie. Cette approche multi-métiers est une singularité : “L’entreprise naît, apprend à se tenir debout, grandit. Elle s’enrichit des rencontres avec les hommes et les femmes qui la composent et la font évoluer. L’expérience de chacun, ce qu’il est, ce en quoi il croit, nourrit le projet au quotidien. Et demain, qui sait où l’aventure humaine nous mènera encore !” conclut Bruno Anquetil. 

En partenariat avec Belledonne.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "Tous savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Pour en savoir plus et pré-commander votre guide à tarif préférentiel sur Ulule, c'est par ici.

#TousActeurs 

 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.