# AGIR AU QUOTIDIEN

Une seconde vie pour nos biens, les solutions pour réparer

©Camile Dufétel/ID

Pour réparer et réemployer des biens que l’on destinait à la poubelle, encore faut-il avoir les bons moyens à disposition. ID les a recensés pour vous.

 

Avant toute chose, deux précautions à prendre :

  • Concernant les pièces détachées

Une information sur la durée de disponibilité des pièces détachées, lorsqu'elles existent, doit être indiquée pour tous les biens mis sur le marché pour la première fois depuis le 1er mars 2015, selon la loi du 18 mars 2014 relative à la consommation modifiant l’article L. 111-4 du Code de la Consommation (sur le bon de commande, le bien ou tout autre support accompagnant le produit) ;

  • Concernant nos garanties

Il est important de prêter attention à la garantie légale de conformité et à celle des vices cachés, dont nous bénéficions à l’achat de nos biens, mais également aux garanties facultatives telles que la garantie commerciale et la garantie constructeur.

Un lien pour pour faire jouer les garanties : ici.

  •  Les Repair Café : des experts bénévoles à disposition

Les Repair Café permettent de réparer gratuitement des objets en mauvais état en compagnie d’experts bénévoles et avec le matériel approprié à disposition : autant que possible, les visiteurs effectuent eux-mêmes les réparations en étant guidés par les experts, le but étant aussi d’acquérir quelques réflexes dans le domaine de la réparation. Le concept est né à Amsterdam et l’on recense aujourd’hui plus de 1400 Repair Café dans le monde. L’association Repair Café Paris, créée en 2013, a depuis réalisé plus de 25 Repair Café dans la capitale. Pour trouver un Repair Café près de chez soi, partout en France, on consulte l’adresse : repaircafe.org. A noter que selon un sondage de l’ADEME et de Spareka de novembre 2017, les Français prennent goût à réparer leurs appareils eux-mêmes : 80 % d’entre eux ont pu diagnostiquer la panne et 60 % ont pu mener la réparation eux-mêmes.

  • Le réseau ENVIE : insertion et service de réparation

Le réseau d’insertion ENVIE, né à Strasbourg il y a 33 ans et qui œuvre à la limitation des déchets, propose un service de rénovation d’appareils électroménagers. Ceux-ci sont ensuite revendus à bas prix. ENVIE récupère les appareils auprès des collectivités, de particuliers ou de revendeurs d’électroménager. Une fois sélectionnés, ils sont réparés et nettoyés par des salariés en insertion, subissent un contrôle qualité puis sont revendus. Mais surtout, il est désormais possible d’y faire revivre ses équipements électroménagers pour les réutiliser soi-même auprès d’un réparateur local pour un prix avantageux, puisque des pièces détachées d’occasion sont prioritairement utilisées. La garantie est de six mois et les magasins du réseau ENVIE se retrouvent à cette adresse. Chaque année, environ 80 000 appareils sont rénovés et 4000 tonnes de déchets sont épargnés.

  • Les sites pour réparer soi-même

Différentes plateformes Web mettent à disposition des tutoriels de réparation et vendent des pièces détachées pour nous encourager à remettre nous-mêmes nos biens en fonction, depuis la maison. Parmi celles-ci, Spareka, qui met en ligne des tutoriels pour diagnostiquer la panne, des vidéos pour apprendre à réparer, et un forum d’entraide pour poser ses questions. Du côté de la plateforme sosav.fr, on vient à bout des pannes concernant nos appareils électroniques : des guides y sont notamment mis à notre disposition pour apprendre à les réparer nous-mêmes et l’on peut y commander des pièces détachées.

Le site allovoisins.com nous invite à poster notre demande de service d’entraide ou notre recherche d’objets, ainsi que le lieu de notre recherche et la rémunération. Si l’on a besoin d’une réparation pour un objet, le site nous met en relation avec une personne résidant à proximité et susceptible de nous dépanner. Sur apreslachat.com, on peut consulter les notices et les manuels d’utilisation de nos produits et échanger sur un forum d’entraide.

  • Les réparateurs professionnels : indépendants, grosses entreprises ou services après-vente

Pour réparer ses objets en panne, on peut aussi et tout simplement faire appel aux professionnels, entre grosses entreprises de réparation et indépendants : le réseau STAR, par exemple, est le premier réseau de réparateurs indépendants en France. Le site france-sav.fr recense quant à lui les stations ou centres techniques indépendants où faire dépanner ses appareils électriques, électroniques ou ménagers. Par ailleurs, des annuaires de la réparation sont proposés par de nombreuses collectivités et l’on peut également contacter la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de sa région ou sa mairie.

Gaël Nicolet/ID
A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.