L’agriculture biologique suit une charte de pratiques respectueuses de l’environnement, de la biodiversité, des ressources naturelles et du bien-être animal.
©Sébastien Lapeyrere et Hans Lucas/AFP
Conso

Alimentation bio, Made in France, commerce équitable : comment s’y retrouver ?

Du bio au commerce équitable en passant par le Made in France, ID épluche les certifications françaises reconnues.

Une multitude de labels existent en France pour justifier de l’aspect éthique d’un produit alimentaire. Alors que certains jugent de sa qualité, d’autres récompensent le respect du producteur, des animaux, de l'environnement, etc. Il peut parfois être difficile de discerner les labels reconnus des appellations qui ne correspondent pas toujours à des normes. Explications.

Le bio, gage d'un produit sain et durable

L’agriculture biologique suit une charte de pratiques respectueuses de l’environnement, de la biodiversité, des ressources naturelles et du bien-être animal. Par exemple, l’utilisation d’engrais et pesticides de synthèse, nocifs pour la santé des animaux et des humains, est interdite. 

En France, deux labels bio sont reconnus par le gouvernement. Le premier est celui de l’Union européenne, représenté par une feuille faite d’étoiles blanches sur fond vert. Ce label garantit un produit constitué d’au moins 95% d’aliments cultivés avec le respect du règlement européen de la production biologique. Au niveau national, le label Agriculture Biologique du ministère de l’Agriculture est également représenté par un logo vert avec les lettres AB en blanc. Ses exigences étant proches du label européen, il peut être utilisé en complément.

Il existe d’autres labels français gage de qualité et de respect de l’environnement, bien qu’ils ne soient pas d’origine législative. Certains sont même encore plus exigeants que les labels d’État, comme le label Demeter ou encore Nature et Progrès. Enfin, certains labels bio allient également cette vertu à d’autres : Bio Cohérence garantit par exemple des produits bios, locaux et de saison. Enfin, le Label Rouge est garant de qualité mais pas forcément de production biologique. 

Le Made in France pour une production locale

Les labels et mentions sur l’origine des produits peuvent être utilisés dans l’alimentaire mais aussi pour d’autres objets du quotidien tels que le textile, l’ameublement, etc. Les marquages "Made In France" ou "Fabriqué en France" sont contrôlés par la réglementation européenne. Le ministère de l’Économie indique que "le produit prend l’origine du pays où il a subi la dernière transformation substantielle".

Il existe également un label spécifique à l’origine : le label Origine France Garantie, reconnu par l'État français. Pour obtenir cette certification, le produit doit respecter deux critères : 50 % de son prix de revient unitaire, ainsi que ses caractéristiques essentielles, doivent être acquis en France. 

D’autres appellations, reconnues par la France, se distinguent également. C’est le cas de Viandes et Oeufs de France, qui promet selon le ministère de l’Agriculture "de la viande et des œufs issus d’animaux nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France". Les Appellations d'origine contrôlée ou protégée (AOC/AOP) s’appliquent quant à elles à un produit entièrement élaboré selon un savoir-faire spécifique d’un terroir. Le premier est reconnu en France et le second au niveau européen. 

Le commerce équitable pour les conditions des producteurs

Le commerce équitable, également applicable à plusieurs types de produits dont l’alimentaire, fait l’objet d’une charte internationale. Il est défini en 2001 comme "un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial". C’est le résumé qu’en fait la FINE (fédérations internationales du commerce équitable). 

Ses principaux engagements comprennent une juste rémunération et de bonnes conditions de travail pour tous les acteurs du processus de fabrication, mais aussi le respect de l’environnement et une sensibilisation du consommateur à ces questions.

Plusieurs labels sont reconnus légalement, et sont disponibles sur le site dédié du gouvernement. Par exemple, Fairtrade ou Fair for life en font partie. Il existe également deux labels de commerce équitable uniquement français : Agri-éthique et Bio Équitable en France. Ce dernier allie en réalité le bio, l’équitable et la production française.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs