ID D'AILLEURS

Pays-Bas : le Flying V, un prototype d’avion pour consommer 20 % de carburant en moins

Dessin du futur avion "Flying V"
Edwin Wallet, studio OSO.

Le Flying V est un avion en cours d'élaboration qui devrait permettre de consommer 20 % de kérosène en moins. Sa spécificité : une forme surprenante et des matériaux plus légers.

À l'heure où la proposition de supprimer 72 vols intérieurs pour réduire les émissions de CO2 françaises fait polémique, le Flying V s’annonce comme une véritable révolution. Non, on ne parle pas ici de la célèbre guitare électrique Gibson utilisée par Van Halen ou Jimi Hendrix, mais d’un avion. L’idée vient d’un ingénieur allemand, Justus Benad. Actuellement en cours de développement par les chercheurs de l’université hollandaise de Delft, avec le soutien de la compagnie aérienne KLM, cet avion pourrait consommer 20 % de kérosène en moins !

Une forme de boomerang très aérodynamique qui change tout

C’est grâce à son design très original, inspiré des volatiles mais aussi de la fameuse guitare, et à son poids réduit, que cette prouesse devrait être possible. En forme de V, le corps de l’avion et les ailes ne font qu’un. Les sièges des 314 passagers sont donc situés dans les ailes, tout comme les soutes. Avec une envergure de 65 mètres et une longueur de 55 mètres, il est à même d’utiliser les pistes et hangars actuels.

Il faudra attendre pour le voir voler

Cette invention pourrait révolutionner le secteur du transport commercial aérien en termes de consommation de carburant mais surtout de réduction des gaz à effet de serre. Le transport aérien représente en effet 2 à 3 % des émissions mondiales de CO2. Le Flying V pourrait même, à terme, s’accommoder de nouvelles technologies et moyens de propulsion pour atteindre zéro émission. Toutefois, cet avion du futur ne devrait pas voler avant 2040 au mieux, bien que les chercheurs espèrent faire voler un modèle réduit dès septembre. Un progrès technologique qui tombe à pic pour le secteur du transport aérien, qui assure tout faire pour limiter ses émissions de CO2.