Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID d'ailleurs

Etats-Unis : des briques de construction qui se régénèrent et absorbent du CO2

Des chercheurs américains ont mis au point une brique, composée de bactéries, capable de se régénérer.
©bogdanhoda/Shutterstock

Des chercheurs américains de l'université de Colorado ont mis au point un système d’éco-construction unique qui se régénère et absorbe du CO2 : une brique "vivante" composée de bactéries.

Responsable de 6% des émissions mondiales de CO2, la fabrique du béton représente une importante source de pollution. Pour y remédier, des chercheurs américains de l’université de Colorado ont axé leurs recherches sur la production de matériaux de construction plus écologiques. Ils ont développé un processus leur permettant de fabriquer des briques "vivantes", composées de bactéries. "Bien que cette technologie soit à ses débuts, les matériaux de construction vivants pourraient être utilisés pour améliorer l'efficacité et la durabilité de la production de matériaux de construction", a fait savoir Chelsea Heveran, auteur principal de l'étude sur le site Internet de l'université.

 

Des briques capables de se régénérer 

Pour fabriquer ces matériaux, les chercheurs ont inoculé dans une solution de sable et d’hydrogel des colonies de cyanobactéries. Grâce au soleil, nutriments et CO2 qu'elles absorbent, les composantes produisent du carbonate de calcium, permettant aux briques de se régénérer. L'absorption du CO2 est vitale pour ce système bio-technologique, puisqu'elle permet aux bactéries de se développer. Les chercheurs ont aussi montré qu’en coupant les briques en deux puis en les plongeant dans le mélange initial, elles se reproduisaient de manière autonome grâce aux bactéries composantes. 

Si les briques ont subi une batterie de tests montrant une fiabilité et une résistance importantes à la fissuration, pour l'heure, celles-ci sont toujours à l'étude dans le but d'améliorer encore leur solidité. Un problème se pose encore aux chercheurs : cette brique "vivante" ne peut évoluer qu’en milieu humide. Ceux-ci étudient donc la possibilité de générer des bactéries plus résistantes aux conditions climatiques. 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.