Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Cette start-up rachète votre iPhone et lui offre une seconde vie

©HelloZack

Que faire de nos vieux iPhone qui traînent dans nos tiroirs ? Hors de question de les jeter, mais impossible de les réparer... HelloZack les récupère pour leur offrir une seconde vie. Entre reconditionnement et recyclage, zoom sur la start-up qui se fait la passerelle entre particuliers et revendeurs.  

“Zack”, c’est celui qui récupère nos vieux iPhone et MacBook pour les sauver de la poubelle. L’économie circulaire est aussi une question de numérique : depuis 2015, la start-up HelloZack s’est spécialisée dans la collecte de produits Apple pour leur offrir une seconde vie. Car si la marque à la pomme innove sans cesse son offre avec de nouveaux produits, le recyclage des anciens pose question.  

HelloZack collecte l’ensemble des produits de la marque auprès des particuliers pour les envoyer à ses partenaires reconditionneurs. En échange de quelques euros, elle rachète nos vieux produits pour leur éviter de traîner dans les tiroirs ou de finir la poubelle - sans recyclage.

“Encourager la revente facile”, pour encourager l’économie circulaire 

L’histoire commence quelque part outre-Atlantique, dans la baie de San Francisco : deux Français, Pierre-Emmanuel Saint-Esprit et Thimothée Mével, étudient ensemble à l’université californienne de Berkeley. Une fois les diplômes en poche, il est l’heure de plier bagages et les deux amis, pressés par le temps, doivent se débarrasser de leurs affaires. Ils se rendent alors vite compte que les moyens de revente d’objets manquent cruellement. Zack est né : un vendeur personnel qui propose aux utilisateurs d’estimer les prix de leurs produits en tout genre, meubles, vêtements ou... électronique.  

Les deux jeunes diplômés constatent alors qu’une grande majorité de produits Apple passe dans l’algorithme de Zack. En 2015, le robot-vendeur personnel devient alors HelloZack, spécialiste de la collecte Apple.  

La start-up s'engage dans la lutte contre l’obsolescence programmée en facilitant les gestes éco-responsables pour encourager l’économie circulaire. Pour le cofondateur, Pierre-Emmanuel Saint-Esprit, "beaucoup de gens ont des produits dans leurs tiroirs qui peuvent encore servir et nous voulons permettre la revente facile afin d'encourager leur remise sur le marché."

Recyclage ou seconde vie 

Mais alors, comment fonctionne HelloZack ? La plateforme se veut intuitive et facile d’utilisation. "On essaye de rendre l’expérience utilisateur la plus simple et agréable possible", précise Valentine Brassens, directrice communication de la start-up.

HelloZack propose une estimation de prix des produits directement sur son site via un questionnaire rapide sur les caractéristiques, l’état général de celui-ci, etc. L’utilisateur a alors le choix de l’envoyer par la poste avec une étiquette d’envoi prépayé, ou s'il est Parisien, Bordelais, Lyonnais, Toulousain ou Grenoblois, il peut le confier à un coursier professionnel avec qui travaille la start-up. Dernière solution : depuis peu et dans ces quatre premières villes, il est possible de déposer son produit directement en point de collecte dans les bureaux HelloZack.

Pour limiter les transports superflus, les "pommes" collectées sont directement envoyées aux partenaires pour être reconditionnées : "Nous souhaitons simplifier la vente pour les particuliers et les entreprises, et faire le lien entre le particulier et le reconditionneur/recycleur. HelloZack espère se placer comme leader de la collecte des produits Apple".

Les produits Apple les plus récents sont pour la plupart remis sur le marché après avoir été réhabilités. En revanche, s’ils sont trop obsolètes, ils sont recyclés ou revalorisés en pièces détachées auprès de spécialistes certifiés. Concernant les iPhone par exemple, les modèles 5 et moins ne sont pas rachetés et automatiquement envoyés vers une filière de recyclage. "On se place comme un service simple et rapide pour les personnes qui n’ont pas le temps et qui souhaitent faire un geste écologique facilement", argumente Valentine Brassens.

Quid de l’impact de nos produits électroniques ?

Pour la jeune femme, "il faut encourager tous les gestes éco-responsables et donc faciliter au maximum la revente des produits électroniques de seconde main, afin de lutter contre le gaspillage électronique". Mais pourquoi ? En sachant que les trois-quarts de l’impact environnemental d’un smartphone ou d’un MacBook, seraient dû à sa fabrication, on aurait plutôt tout intérêt à les faire durer dans le temps ! Selon les chiffres de l’Ademe, seuls 15 % des smartphones sont collectés en fin d’usage en France et au moins 30 millions d’appareils dorment dans nos tiroirs. En 2018, HelloZack a revalorisé plus de 1600 objets électroniques, soit quelque 930 kg de déchets électroniques sauvés.

©HelloZack

Un concept à tester (inscription à leur newsletter par ici) !

En partenariat avec HelloZack.