Question du jour

Smartphones, tablettes, écrans : quel impact sur la qualité du sommeil ?

88 % des 15-24 ans estiment ne pas assez dormir.
©Vinnstock/Shutterstock

Les jeunes de 15 à 24 ans ne dorment pas assez, selon les chiffres révélés à l'occasion de la journée mondiale du sommeil.

La 18e journée mondiale du sommeil se tient ce vendredi 16 mars. L’occasion, cette année, de passer au crible les nuits des 15-24 ans. Ainsi, selon une enquête INSV/MGEN 2018 menée par Opinion way, 88 % des 15-24 ans estiment qu’ils manquent de sommeil. Un jeune sur cinq ne dort que 5 heures par nuit. Bien en deçà de la durée recommandée - 8 à 10 heures pour les adolescents, 7 à 9 pour les jeunes adultes. De plus, 42 % d’entre eux se réveillent la nuit, pendant près d’une heure.

Les causes, entre autres, de ce sommeil perturbé, outre l’insuffisante activité physique et des horaires décalés, est l’exposition aux écrans. Or, 83 % des 15-24 ans ont une activité sur écran dans leur lit avant d’éteindre la lumière : Smartphone, tablette ou télévision.

En effet, l’exposition à la lumière bleue des écrans affecte les niveaux de mélatonine, ce qui peut avoir un effet négatif sur la qualité du sommeil. Pour mieux dormir, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance recommande ainsi d’éteindre tous les écrans au moins une heure avant l’heure du coucher, et de les éviter totalement la nuit.

Limitez-vous l'utilisation des écrans avant de vous coucher ?

Choix