Techno/Médias

Comment se désintoxiquer de son Smartphone… grâce à son Smartphone

©Blackday/Shutterstock

En l’espace d’un mois, les Français peuvent passer plus d’une journée complète sur leur Smartphone. En ces Journées mondiales sans téléphone portable, ID vous propose quatre applications pour couper le cordon.

Selon Médiamétrie, les « mobinautes » ont consacré en moyenne 24 heures et 36 minutes en avril 2017 à naviguer sur des applications et des sites, en priorité sur Google et Facebook. Et si on soignait le mal par le mal en demandant à notre téléphone de nous aider à déconnecter ?

Space : faire le point sur sa consommation

L’application Space observe nos habitudes avec le téléphone et nous fait suivre notre progression durant 60 jours. On y retrouve un bilan très clair du temps passé sur chaque application, du nombre de fois où l’on a déverrouillé son téléphone, et on peut décider d’utiliser quelques outils pour décrocher : assombrissement de l’écran, bloqueur de notifications et minuteur… Rien de bien agressif, mais de quoi opérer une petite prise de conscience sur sa consommation du téléphone. Gratuit et disponible en français.

Forest : culpabiliser quand on navigue trop

Et si l’avenir d’un arbre voire d’une forêt dépendait de notre addiction au mobile ? Dans l’application Forest : Stay Focused, on plante une graine qui deviendra un arbre dans les 30 minutes à venir… A condition de ne pas toucher à son téléphone, auquel cas ce futur arbre se desséchera. L’idée est de nous responsabiliser : on culpabilise en voyant l’arbre se dessécher et on s’oblige donc à se concentrer entièrement sur son travail pendant au moins 30 minutes. On peut ainsi faire grandir sa propre forêt et voir son évolution. L’application offre aussi la possibilité de voir le temps que l’on a passé à travailler, à se reposer, à s’amuser… pendant la journée, la semaine, le mois et même l’année. Gratuit et disponible en français.

©capture écran Forest : Stay Focused

Off Time : se restreindre momentanément

L’application Off Time permet aussi d’avoir une vue d’ensemble de l’utilisation de son smartphone (temps passé sur l’appareil, nombre d’appels effectués, de SMS envoyés, contact préféré, nombre de déverrouillages écran, temps maximal éloigné de son téléphone…). Mais elle nous invite surtout à prendre du temps libre pour déconnecter… au moment voulu. On décide soi-même du temps maximum que l’on souhaite passer quotidiennement sur son téléphone et l’on peut comparer celui-ci avec d’autres utilisateurs. On peut aussi décider, lorsque l’on souhaite être tranquille, de bloquer ses appels, ses sms et l’accès à ses applications. L’application permet également l’envoi de réponses personnalisées automatiques pour laisser savoir à ses interlocuteurs lorsque l’on sera de nouveau en ligne. A noter que l’on retrouve ensuite une liste complète de l’activité manquée de son téléphone. Une fois de plus, rien d’agressif ici, l’avantage de cette application est qu’elle donne l’occasion de se fixer des objectifs précis et nous aide à les respecter. Gratuit et disponible en français.

Moment : se faire rappeler à l’ordre par son téléphone

Disponible uniquement en anglais, sur iPhone, et plus agressive, l’application Moment enregistre les lieux géographiques où l’on a sorti son téléphone, même pour un court instant, et calcule aussi le temps passé sur chaque application. Au-delà d’un certain temps d’utilisation de son téléphone, elle envoie des alertes et nous lance des défis. On peut même utiliser l’application en famille et comparer l’utilisation du téléphone de chacun en temps réel.

Le saviez-vous ?

C’est un rapport du UK Post Office datant de 2008 et révélant que 53 % des utilisateurs de téléphones mobiles présentaient des symptômes d’anxiété en cas de batterie faible, de perte ou de mauvaise couverture réseau qui a permis de désigner le phénomène de la « nomophobie », soit la peur d’être séparé de son portable.

©Gaël Nicolet/ID

Lien vers l'étude ici