Question du jour

Produits gras ou sucrés: l’étiquetage nutritionnel obligatoire rejeté

©Gayvoronskaya_Yana/Shutterstock

L’Assemblée nationale a rejeté les amendements proposés dans le cadre du projet de loi alimentation et agriculture tendant à rendre obligatoire le logo Nutri-Score sur les produits alimentaires et à interdire la publicité à destination des enfants pour les produits trop gras ou sucrés.

Le logo Nutri-Score restera facultatif pour les industriels. C’est ce qui ressort des débats tenus dimanche 27 mai, à l’Assemblée nationale. Ce référentiel allant du vert foncé au rouge, de A à E, permet de connaître les qualités nutritionnelles des plats cuisinés, conserves, pizzas, céréales et autres produits manufacturés.

L’amendement était défendu par plusieurs députés LREM, MoDem et LFI. "Quand on vous dit : ‘mange des céréales’ et ‘le tigre qui est en toi’, ce qu’on oublie de vous dire (…) c’est qu’il y a aussi 50 grammes de sucres ajoutés et 30 grammes de graisse saturée", a précisé Olivier Véran, député LREM et médecin, durant les débats. L’objectif n’est pas d’interdire, mais de "donner une juste information", a-t-il ajouté.

Même sort pour l’amendement proposé visant à interdire les publicités pour les produits alimentaires trop gras, trop sucrés ou trop salés à destination des enfants. Anne-Laure Petel, députée LREM, qui défendait cette mesure, a rappelé que "en France, un enfant sur six est en surpoids". D’autres élus ont au contraire insisté sur la "responsabilisation des parents" pour rejeter cette proposition. Le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a rappelé quant à lui "le rôle du régulateur du CSA" qui peut "travailler sur les contenus", "sans que nous ayons besoin d’inscrire des choses trop contraignantes dans la loi".

L'étiquetage nutritionnel (Nutri-Score) devrait-il être obligatoire sur les produits alimentaires ?

Choix
A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.