Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Santé

Pandémie : "lien intime" entre la santé des Hommes, des animaux et de la planète, selon l’OMS 

Cette pandémie "ne sera pas la dernière", selon l'OMS.
CHRISTOPHER BLACK/WORLD HEALTH ORGANIZATION/AFP

Pour le directeur général de l’OMS, la santé des Hommes, la protection animale et le réchauffement climatique sont étroitement liés et il est urgent de s’en préoccuper pour s’éviter d’autres crises sanitaires. Selon lui, cette pandémie de Covid-19 "ne sera pas la dernière".  

Sans aucun doute, la pandémie que l’on connait aujourd’hui ne sera "pas la dernière". Ces mots, prononcés par le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), alertent sur la corrélation entre la santé humaine, animale et planétaire. En effet, Tedros Adhanom Ghebreyesus a appelé les pays à investir pour mieux anticiper les urgences de toutes sortes - à l’image de la crise sanitaire de Covid-19 -, dans une vidéo parue dimanche 27 décembre marquant la première Journée internationale de préparations aux épidémies.

Selon ses dires, les tentatives pour améliorer la santé humaine sont "vouées à l’échec" si l’on ne s’attèle pas au problème du réchauffement climatique, ainsi que du bien-être animal. Le directeur de l’OMS a aussi condamné les dépenses excessives des pays dans différents domaines et ce, sans prendre en compte les futures pandémies que l’on pourrait connaître. Un engrenage "dangereusement myope", a-t-il affirmé. Il faudrait alors tirer des leçons de la crise actuelle pour mieux se préparer aux prochaines : "Pendant trop longtemps, le monde a fonctionné selon un cycle de panique et de négligences (…) Nous jetons de l’argent sur une épidémie et quand elle est terminée, nous l’oublions et ne faisons rien pour empêcher la suivante".

"Lien intime" entre la vie humaine, animale et planétaire 

La pandémie actuelle "a mis en évidence les liens intimes entre la santé des humains, des animaux et de la planète", a rappelé Tedros Adhanom Ghebreyesus. "L’Histoire nous dit que ce ne sera pas la dernière pandémie et les épidémies sont une réalité de la vie", a-t-il ajouté. Et pour cause, quelque mois avant l’apparition de ce nouveau coronavirus, un rapport du Global Preparedness Monitoring Board (GPMB) publié en septembre 2019 soulignait que le monde était très mal préparé à de potentielles pandémies dévastatrices.  

Pour le directeur de l’OMS, également ex-ministre de la Santé en Ethiopie, la crise actuelle n’aurait pas dû être une surprise, compte tenu des avertissements répétés. Tous les pays devraient désormais investir dans des capacités de préparation pour "éviter, détecter et atténuer les urgences de toutes sortes", souligne l’AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison » sur notre boutique en ligne !

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs