Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Les Pays-Bas votent l’abandon du plastique à usage unique en 2021

©Josep Curto/Shutterstock

En coordination avec les directives de l’Union européenne, les Pays-Bas actent pour abandonner les produits en plastique à usage unique à partir du 3 juillet 2021.

Un pas vers un futur sans plastique a été franchi par les Pays-Bas qui ont voté l’interdiction des produits à usage unique - c’est-à-dire utilisés une seule fois, jetés ou recyclés. Dans cette perspective, de nouvelles mesures seront présentées prochainement afin de stopper la production et la consommation de certains articles en plastique jetables dans le pays. Pour rappel, en 2018 celui-ci avait adopté la charte sur le plastique du G7 visant à atteindre en 2040 un taux de recyclage de 100 %. Pour parvenir à cet objectif, il entend mettre en place des campagnes d’éducation autour des alternatives et augmenter la capacité de recyclage de ces produits.

Une surconsommation européenne de plastique 

La mesure a été votée en coordination avec l’Union européenne. Elle s’inscrit dans le cadre de la législation adoptée par le Parlement européen en janvier 2019 pour interdire la consommation d'objets en plastique jetable comme les récipients alimentaires, cotons tiges, pailles ou touillettes à café.

Cette mesure européenne devrait freiner la production et la consommation excessive de cette matière qui représente aujourd'hui 80 % des déchets marins. En 65 ans, la production mondiale a été multipliée par 20 pour atteindre 9 milliards de tonnes de plastique. Quant à l’Europe, environ 25,8 millions de tonnes de déchets sont produits chaque année et seulement 30 % d'entre eux sont collectés et recyclés.

Les déchets plastiques sont devenus un fléau pour l’environnement : d’une part, la production et l’incinération des déchets entraînent environ 400 millions de tonnes d'émissions de CO2 par an. D’autre part, les articles jetés et non récoltés s’échouent sur les plages et se décomposent en microplastiques nocifs pour l’écosystème marin.

Par ailleurs, en attendant l'application de ces mesures européennes en 2021, la France, pointée du doigt comme étant le pays qui produit le plus de déchets plastiques en Méditerranée, a interdit dès janvier 2020 les assiettes, gobelets et coton-tiges sur ses marchés.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique ! 

©ID, l'Info Durable

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.