Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Dans cet espace, la rédaction d’ID n’exerce pas de droit de regard sur les informations disponibles et ne saurait voir sa responsabilité engagée.
INFO PARTENAIRE

Kingspan Engagement actif

© CANDRIAM

Kingspan Group est une société basée en Irlande qui fournit des solutions d’isolation et d’enveloppe du bâtiment. Elle compte cinq divisions opérationnelles, la production de produits d’isolation représentant plus de 80 % des activités de l’entreprise.

Kingspan propose également une gamme de systèmes de collecte des eaux de pluie et de contrôle des inondations, des planchers surélevés, des solutions d’éclairage naturel, de ventilation naturelle et de désenfumage. En tant que producteur de premier plan de solutions d’isolation, la société opère dans un secteur qui joue un rôle important dans la transition mondiale vers l’efficacité énergétique.

Dans la nuit du 14 juin 2017, un incendie s’est rapidement propagé dans la tour Grenfell, une tour de logements sociaux située dans l’ouest de Londres. Avec 70 morts et plus de 70 blessés, il s’agit du pire incendie résidentiel au Royaume-Uni depuis la Seconde Guerre mondiale.

À la suite de l’incendie, une enquête publique très médiatisée a été lancée par la Première ministre Theresa May pour examiner les circonstances qui ont précédé et entouré l’incendie. Parmi un large éventail de sujets, elle a examiné les causes et les responsabilités respectives d’une très longue chaîne d’intermédiaires impliqués dans la rénovation et l’exploitation de la tour Grenfell. Cette enquête est toujours en cours, mais elle a déjà conduit à des réformes structurelles de la réglementation britannique en matière de construction.

Les produits d’isolation K15 de Kingspan avaient été utilisés pour remplacer ceux d’un autre fabricant et représentaient environ 5 % des panneaux d’isolation utilisés dans le système de revêtement du bâtiment. Kingspan a déclaré qu’elle n’avait appris l’utilisation du K15 à Grenfell qu’après l’incendie, car les panneaux d’isolation avaient été fournis par un distributeur tiers.

L’enquête publique a jusqu’à présent conclu que la cause principale de la vitesse de propagation du feu était un produit d’un autre fabricant utilisé pour le revêtement extérieur, un matériau hautement combustible qui n’aurait jamais dû se trouver sur un immeuble de grande hauteur.

Cependant, les sociétés fournissant des panneaux pare-pluie, Celotex et Kingspan, ont été critiquées dans le cadre de l’enquête pour avoir apposé des certificats d’incendie obsolètes ou trompeurs sur leurs produits, tout en sachant que ces panneaux étaient inadaptés dans la plupart des cas aux immeubles de grande hauteur.

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici

Ce document est publié pour information uniquement, il ne constitue pas une offre d'achat ou de vente d'instruments financiers, ni un conseil en investissement et ne confirme aucune transaction, sauf convention contraire expresse. Bien que Candriam sélectionne soigneusement les données et sources utilisées, des erreurs ou omissions ne peuvent pas être exclues a priori. Candriam ne peut être tenue responsable de dommages directs ou indirects résultant de l'utilisation de ce document. Les droits de propriété intellectuelle de Candriam doivent être respectés à tout moment; le contenu de ce document ne peut être reproduit sans accord écrit préalable.

Le présent document n’est pas une recherche en investissement telle que définie à l’article 36, §1 du règlement délégué (UE) 2017/565. Candriam précise que l’information n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales promouvant l'indépendance de la recherche en investissements, et qu’elle n'est soumise à aucune interdiction prohibant l'exécution de transactions avant la diffusion de la recherche en investissements.