Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Dans cet espace, la rédaction d’ID n’exerce pas de droit de regard sur les informations disponibles et ne saurait voir sa responsabilité engagée.
INFO PARTENAIRE

Investir dans entreprises sociales : Y a-t-il un avantage à être précurseur ?

© GDJ / Pixabay

Avant même l’explosion de la pandémie de COVID-19, on assistait à l’émergence discrète d’entreprises dont l’objectif est avant tout d’offrir produits et services répondant à des problématiques et besoins sociaux.

Après tout, l’ESG1 ne se résume pas aux énergies vertes ou à l’environnement. Ce n’est pas pour rien que le « S » fait partie de l’acronyme ! Pourtant, les facteurs sociaux et les entreprises sociales commencent tout juste à devenir un sujet de premier plan pour les investisseurs

Dans certains de ces business models, les profits augmentent en parallèle des avantages sociaux fournis. Une analyse environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) peut nous aider à identifier les entreprises qui ont des impacts sociaux positifs. Mais celle dont le business model repose sur un impact social peut mener les investisseurs vers de nouveaux horizons...

Les entreprises dans lesquelles réussite financière et réussite sociale sont intrinsèquement liées sont un concept nouveau. La plupart de ces entreprises sont de petite taille et ne sont pas encore cotées en bourse. Avec tout nouveau produit ou business model, il peut y avoir un avantage à être parmi les précurseurs. Et si ceux qui suivent n’ont pas été les premiers sur le marché, c’est souvent parce qu’ils n’avaient pas encore l’expertise.

Chez Candriam, nous pensons que, tant dans le domaine social qu’environnemental, une façon de faire partie des précurseurs dans l’univers des entreprises à impact est de s’associer aux rares spécialistes qui en ont l’expérience. Beaucoup de ces spécialistes se concentrent sur un petit nombre de sous-secteurs industriels, dans la mesure où ils doivent fournir non seulement un financement, mais aussi des conseils et un soutien managérial importants. Selon nous, une approche de type « fonds de fonds » permet d’accéder à ces experts de la première heure, tout en offrant une diversification sectorielle.

Vous voulez rencontrer des experts de ce nouvel univers dans lequel la réussite comptable ne se mesurent pas uniquement à l’échelle des résultats financiers, mais aussi de l’impact ? Le fonds de fonds Impact One de Candriam est entre autre investi dans des fonds gérés par les deux gérants de capital-investissement d’impact que nous interviewons ci-dessous.

Nous partageons avec vous les entretiens que nous avons eus avec ces deux gérants de fonds d’impact et avec une entreprise « diplômée » sous jacente. Mathieu Cornieti d’Impact Partners est actif dans cet univers depuis un certain nombre d’années, avec une orientation sociale axée sur la création d’emplois, tandis que Christophe Gégout de Yotta Capital Partners est un acteur plus récent, dont la stratégie axée sur la réduction des émissions de carbone a conduit à la création de nouveaux emplois dans le secteur manufacturier.

Maïa Ferrand, Co-Head of External Multimanagement

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici

Ce document est publié pour information uniquement, il ne constitue pas une offre d'achat ou de vente d'instruments financiers, ni un conseil en investissement et ne confirme aucune transaction, sauf convention contraire expresse. Bien que Candriam sélectionne soigneusement les données et sources utilisées, des erreurs ou omissions ne peuvent pas être exclues a priori. Candriam ne peut être tenue responsable de dommages directs ou indirects résultant de l'utilisation de ce document. Les droits de propriété intellectuelle de Candriam doivent être respectés à tout moment; le contenu de ce document ne peut être reproduit sans accord écrit préalable.

Le présent document n’est pas une recherche en investissement telle que définie à l’article 36, §1 du règlement délégué (UE) 2017/565. Candriam précise que l’information n’a pas été élaborée conformément aux dispositions légales promouvant l'indépendance de la recherche en investissements, et qu’elle n'est soumise à aucune interdiction prohibant l'exécution de transactions avant la diffusion de la recherche en investissements.