Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Transition énergétique : l'AMF alerte le public à l’égard d'offres d'investissement "frauduleuses"

©ERIC PIERMONT/AFP

L’AMF révèle avoir reçu plus d’une centaine de réclamations et signalements au sujet d’offres frauduleuses dans la transition énergétique.

Dans un communiqué de presse publié le 21 novembre, l’AMF a appelé les épargnants "à la plus grande vigilance" à l'encontre d'offres "frauduleuses" d'investissement dans la transition énergétique. Ces fausses propositions s’appuient généralement sur "l’usurpation d’identité" de grands groupes. Elles proposent par exemple d’investir dans un "livret hydrogène", des centrales photovoltaïques ou encore dans des places de stationnement avec bornes de recharge électrique, présentées comme des "éco-parkings". L’AMF précise que "les fausses brochures commerciales font valoir qu’il s’agit d’un 'placement écoresponsable' ou 'durable, à haut potentiel et sécurisé', avec un 'taux de rendement élevé' (6 % à 12 % par an), pour 'survolter son épargne', parfois sous la forme de 'contrats de financement participatif'".

Des pertes "élevées" chez les victimes de ces fraudes

Certaines victimes de ces fraudes indiquent avoir découvert ces fausses brochures commerciales par le biais des réseaux sociaux. Après avoir rempli un formulaire de contact, les épargnants ont généralement été recontactés "par mail ou par téléphone". Depuis le début de l’année, l’AMF révèle avoir reçu "plus d’une centaine de réclamations et signalements et plus d’une cinquantaine de demandes d’épargnants" à propos de ces offres frauduleuses. L’institution financière ajoute que les pertes déclarées par les épargnants concernés sont "élevées", avec "un préjudice moyen de 70 000 euros". Elle rappelle également qu’il n’y a "aucune réalité derrière ces offres frauduleuses. Peu après avoir effectué les virements, les victimes ne parviennent plus à joindre les faux conseillers ni à récupérer leurs fonds."