Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Plus de 6 Français sur 10 n’ont jamais entendu parler d’ISR

©NamtipStudio/Shutterstock

Selon un sondage du FIR sur les Français et la Finance responsable, près de 9 Français sur dix n’ont jamais investi dans un fonds ISR.

Le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR) a dévoilé, pour la 13ème année consécutive, une étude sur les Français et la Finance responsable. Réalisé par Ifop, ce sondage a été mené du 22 au 26 août 2022 auprès de 1001 personnes "représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus".

L’étude révèle premièrement que 65 % des Français n’ont jamais entendu parler d’ISR. Ils sont 11 % à affirmer le connaître ou "très bien" le connaître, soit 1 % de moins que lors de la précédente édition (12 %). De leur côté, les personnes possédant au moins un produit d’épargne sont 63 % à ne jamais avoir entendu parler d’ISR. 

L’investissement dans un fonds ISR reste "marginal"

Alors que 87 % des Français affirment ne jamais avoir investi dans un fonds ISR, près d’un sur dix "seulement" s’est vu proposé un ISR par son conseiller financier. Toutefois, 22 % seraient enclins à investir dans un produit ISR si leur banque le leur proposait, contre 24 % en 2021. 

Un quart des Français connaissent au moins un label d‘investissement responsable, parmi le CIES, le label ISR, Finansol et Greenfin. Un chiffre qui monte à 27 % pour les personnes possédant au moins un produit d’épargne, les plus connus restant le label ISR (16 %) et Greenfin (12 %).

La pollution et les droits humains, sujets prioritaires des investisseurs

Les personnes possédant au moins un produit d’épargne estiment que "les sujets prioritaires pour les investisseurs responsables" sont la pollution (76 %), les droits humains (76 %), le changement climatique (74 %) et le bien-être au travail (74 %). 

Près d’un Français sur deux estime avoir "un impact réel sur l’environnement et la société en orientant son épargne en ce sens" tandis que, pour un épargnant sur trois, les produits financiers ont un impact positif sur l’environnement et la société. En outre, six Français sur dix accordent de l’importance aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placement.