Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Lancement de la semaine de la finance responsable

©Capture d'écran/FIR

Destinée à sensibiliser le grand public aux différentes formes de l'investissement responsable, la semaine de la finance responsable se tient cette année du 1er au 9 octobre. 

Top départ pour la semaine de la finance responsable. L'événement, lancé en 2010 sous le nom de "semaine de l'ISR", tient cette année sa 11e édition du 1er au 9 octobre. Placée sous le Haut Patronage du ministère de la Transition écologique et solidaire et de celui de l’Économie et des Finances, celle-ci a pour ambition de mieux faire connaître aux épargnants les différentes formes de l'investissement responsable dont l'ISR, la finance solidaire ou encore le financement participatif "visant un impact sociétal".

"L'objectif principal est de faire comprendre au grand public qu'il peut agir avec son épargne, qu’il peut devenir 'invest’acteur' comme il est déjà 'consomm‘acteur'", explique Grégoire Cousté, Délégué général du Forum pour l'Investissement Responsable (FIR), qui organise la semaine. 

Pour ce faire, celle-ci s'appuie sur la tenue d'événements portés par des acteurs venant de tous horizons et en particulier du secteur de la gestion d'actifs. Contexte oblige, la liste est cette année restreinte et la grande majorité d'entre eux prendront place sur Internet : au programme par exemple, un podcast à visée pédagogique porté par la Financière de l'Échiquier, le webinar "Comment donner du sens à son investissement tout en performant ?" proposé par Capfi Technology ou une vidéo-conférence animée par Sanso IS et portant une réflexion sur l'impact de l'ISR. En parallèle, d'autres acteurs devraient profiter comme chaque année de l'occasion pour mener des campagnes de communication autour de la notion d'investissement responsable, indique Grégoire Cousté.  

L'enjeu lui est bien identifié : malgré la montée en puissance de ces sujets auprès des investisseurs institutionnels et dans la sphère médiatique et une multiplication des offres étiquetées responsables, l'investissement socialement responsable reste encore à la marge chez les particuliers.

Ainsi le dernier sondage de l'Ifop pour le FIR et l'agence Vigeo Eiris révélait-il encore il y a quelques jours que si les Français sont en demande de sens dans leurs décisions de placement, peu encore ont déjà investi dans de fonds ISR. "La grande majorité des produits poussés dans les réseaux de distribution sont des produits avec avantages fiscaux. Jamais ils n’ont substitué ce discours par un discours sur le sens", regrette Grégoire Cousté. Pourtant, la majorité des sondés se déclarent prêts à investir dans un "produit financier dédié à la lutte contre la pauvreté et à la réduction des inégalités", qui constitue le thème de cette année. 

En partenariat avec BFM Business : revoir la chronique ici.