Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

La France lance un outil de transparence dans les engagements climatiques du privé

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.
©Frederic Legrand - COMEO/Shutterstock

Face aux engagements multiples et parfois désordonnés des acteurs du secteur privé en faveur du climat, la France a annoncé jeudi la création d'un nouvel outil de transparence concernant leurs promesses, à quelques jours de l'ouverture de la COP26 à Glasgow.

Baptisée One Planet Climate Hub, la future plateforme aura pour objectif de mesurer les engagements concrets pris par les acteurs internationaux du privé, dont nombre d'entre eux sont regroupés en coalition s'engageant pour le climat, à l'instar du Climate Action 100+ lancé par des investisseurs.

La création de cette nouvelle plateforme, qui pourrait être mise sur pieds d'ici au moins trois mois, répond à "une double exigence", a affirmé le président français Emmanuel Macron jeudi au cours d'un discours tenu lors de la conférence One Planet Summit à l'initiative de la France.

"Rendre compte aux citoyens des actions" menées par le secteur privé, et "donner une visibilité d'ensemble sur l'action du secteur privé", a affirmé le chef de l’État, saluant "une initiative de transparence et de responsabilité". L'initiative vise également à mettre sur pieds des outils standardisés de mesure précis des engagements des entreprises et investisseurs, pour pouvoir comparer l'efficacité des mesures décidées.

"Cette plateforme aidera à s'assurer que les acteurs du secteur privé contribuent efficacement à la transition" écologique, a pour sa part affirmé jeudi le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire. Concrètement, les différentes coalitions d'acteurs du privé créées ces dernières années, notamment autour des questions de neutralité carbone ou de transparence, pourront volontairement y adhérer.

Le lancement de la plateforme a déjà reçu le soutien de Mark Carney, l'ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre, actuellement à la tête d'une coalition de grandes institutions financières en faveur du climat, ainsi que du milliardaire et philanthrope Michael Bloomberg.

"Plus les investisseurs possèderont d'informations sur les risques et opportunités climatiques des entreprises, plus vite ils  pourront se tourner vers les investissements durables et mettre le capitalisme au service de l'action climatique", a affirmé M. Bloomberg, cité dans un communiqué annonçant la création du One Planet Climate Hub.

Avec AFP.