Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

La dette verte des pays émergents pourrait atteindre 100 mds de dollars d'ici 2023

Les émissions d'obligations vertes ont dépassé la barre des 100 milliards de dollars au premier semestre 2019.
© Monthira/ Shutterstock

Le montant des obligations vertes émises sur des marchés émergents pourrait atteindre les 100 milliards de dollars d'ici 2023, porté par la nécessité d'intégrer l'environnement dans la reprise économique, selon une étude publiée lundi.

Une obligation verte est un titre de reconnaissance de dette qui ne peut financer que des investissements verts. Elle peut être émise par un Etat, une organisation internationale ou une entreprise.

Dans leur rapport, le premier gestionnaire d'actifs européen Amundi et la Société financière internationale (IFC), branche de la Banque mondiale, évaluent à 40 milliards de dollars, le total des obligations vertes émises sur les marchés émergents en 2020, dans un marché mondial à 280 milliards de dollars.

Selon les auteurs du rapport, les opportunités d'investissement dans les marchés émergents pourraient générer plus de 10 000 milliards de dollars d'ici 2030 et créer plus de 200 millions d'emplois dans les secteurs verts. "Le solide appétit des investisseurs et un environnement politique de plus en plus favorable continueront à soutenir la croissance des marchés des obligations vertes des pays émergents", affirme Jean Pierre Lacombe, directeur de la recherche macroéconomique et des marchés à l'IFC.

En 2020, les trois quarts des obligations vertes émises par des pays émergents provenaient de la zone Asie de l'est et Pacifique, avec la Chine en première position. Le Chili, le Brésil et l'Indonésie suivent ensuite dans le classement des pays les plus émetteurs.

"La Chine est demeurée le plus grand émetteur, malgré une baisse de ses émissions (...) à 18 milliards de dollars en 2020 en raison de la crise du Covid-19 et de la pression exercée par le gouvernement pour émettre des obligations liées à la pandémie", précise le rapport, qui calcule ensuite l'évolution du marché en excluant la Chine. Ainsi, les émissions d'obligations vertes des marchés émergents (hors-Chine) ont augmenté de 21% en 2020, une croissance plus rapide que celle du marché mondial (+17%).

Avec AFP.