Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

USA: l'allemand DWS soupçonné d'avoir menti sur ses investissements verts

©LukasUher/Shutterstock

Dans son rapport annuel, publié en mars, DWS assure qu'environ 459 des 793 milliards d'euros d'actifs que la société avait sous gestion fin 2020 étaient placés sur des produits ESG.

Le gestionnaire d'actifs allemand DWS, filiale de Deutsche Bank, est l'objet d'une enquête fédérale des autorités américaines, qui soupçonnent le groupe d'avoir menti sur l'ampleur de ses investissements dans l'économie verte, selon le Wall Street Journal.

Sollicité par l'AFP, le bureau du procureur fédéral de Brooklyn, chargé de l'enquête selon le quotidien, s'est refusé à tout commentaire, tout comme DWS. "Nous ne commentons pas sur les aspects judiciaires et réglementaires", a indiqué un porte-parole du gestionnaire d'actifs.

L'alerte a été donnée par l'ancienne responsable du développement durable au sein de DWS, Desiree Fixler, qui a accusé la société de gestion d'avoir gonflé la taille de ses investissements répondant à des critères ESG (environnement, social et gouvernance). Dans son rapport annuel, publié en mars, DWS assure qu'environ 459 des 793 milliards d'euros d'actifs que la société avait sous gestion fin 2020 étaient placés sur des produits ESG.

Les investissements labellisés ESG sont devenus une classe d'actifs majeure à mesure que le réchauffement climatique devient un sujet de société incontournable. Selon le Forum pour l'investissement responsable (US SIF), environ 16 600 milliards de dollars étaient gérés aux Etats-Unis par des professionnels qui intégraient des critères ESG dans leurs décisions. Le Forum relevait néanmoins que pour plus des deux tiers, la gestion était opaque et les critères ESG retenus n'étaient pas communiqués publiquement.

Avec AFP.