Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Crowdfunding : un niveau de collecte record pour l’immobilier en 2019

©Andrey_Popov/Shutterstock

Les plateformes de suivi de projet HelloCrowdfunding et de financement participatif Fundimmo ont publié leur bilan annuel : en 2019, le crowdfunding a profité au secteur immobilier avec une collecte record de 373 millions d'euros.

"Le financement participatif est une source de diversification qui offre des caractéristiques nouvelles pour les particuliers". Jérémie Benmoussa co-fondateur de Fundimmo et président de l’association Financement Participatif France fait le point sur le crowdfunding en 2019 pour le Figaro Immo. Marqué par une croissance annuelle record de 102 % représentant 373 millions d’euros, le financement participatif dans l’immobilier se démocratise et devient même un placement de choix.

Le secteur de l’immobilier a ainsi représenté 1 million de transactions en France l'an dernier, selon ce baromètre réalisé auprès de 28 plateformes, pour un placement moyen de 1 581 euros contre 3 000 à 4 000 euros il y a quelques années. L’horizon moyen de l’investissement est court, moins de deux ans, ce qui permet d’envisager un retour sur investissement rapide et un suivi ainsi qu’une visibilité dans l’évolution concrète du projet.

Le label "croissance verte"

En 2017, le ministère de la Transition écologique et solidaire a crée, en partenariat avec l'association FPF, un label Financement Participatif pour la Croissance Verte. Il permet d'identifier les actions de participation citoyenne et les projets qui ouvrent pour la transition énergétique et écologique.

La démarche est transparente et les plateformes protègent du risque administratif en assurant le financement de projets dont les permis de construire sont établis, purgés de tout recours et dont la pré-commercialisation a débuté. Le crowdfunding présente tout de même des risques liés au marché de l’immobilier : la fin de commercialisation n'est pas assurée et les risques de chantier sont à prendre en considération. Le taux de rendement de 9,2 % rassure les investisseurs, surtout que les taux de défauts restent inférieurs à 1 % depuis 2012, s'élevant à 0,57 % d’après le bilan 2019. Les taux de retards tournent quant à eux autour de 7 % (6,41 % pour les retards de moins de six mois et 7,69 % pour les retards de plus de six mois) et le tableau de bord de l’étude permet d'ailleurs d'identifier les acteurs qui les concentrent. 

Dans le détail, 544 projets immobiliers ont été financés, dont une majorité de projets résidentiels (79 %). En Île-de-France, 164,2 millions d’euros d’investissement ont permis le financement de projets tels que des espaces de coliving. Arrivent ensuite les régions Auvergne-Rhône-Alpes (55,9 millions), et la région Sud (37,27 millions), ces trois régions concentrant à elles seules 69 % de la collecte totale du marché sur l’année. 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.