Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Analyses

Finance durable : qu'est-ce que l'épargne solidaire ?

©iamnoonmai/Shutterstock

Offrir aux épargnants la possibilité de placer leur argent dans des causes qui leur importent, voilà le but premier de la finance solidaire. Alternative aux circuits financiers traditionnels, elle se décompose en une multitude de possibilités d’investissements. Quels sont ses enjeux et comment ses outils se matérialisent-ils concrètement ? Éléments de réponses.

Contribuer à des projets d’utilités sociales ou environnementales grâce à son épargne, telle est la mission de la finance solidaire. Appliquant au secteur financier les principes de l’économie sociale et solidaire (ESS), elle vise à diriger une partie de son argent vers des secteurs tels que l’environnement, le logement et la solidarité internationale. Selon l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), placer son argent dans la finance solidaire (ou épargne solidaire), "c’est vouloir donner du sens à vos placements, en soutenant des projets qui répondent aux défis de notre société en matières sociétale et environnementale, tout en recherchant à rentabiliser votre épargne".

Les chiffres récents montrent que cette dernière a le vent en poupe : selon la 19ème édition du baromètre de la finance solidaire publié par La Croix et FAIR en septembre 2021, l’encours total de l’épargne solidaire a atteint 20,3 milliards d‘euros au 31 décembre 2020, soit +33 % en un an. Toujours d’après l’AMF, les produits d’épargne solidaire peuvent prendre deux formes : les placements de partage et les placements d’investissement solidaire.

Épargne de partage et investissement solidaire

Dans le premier cas, l’investisseur s’engage à reverser, sous forme de dons, au moins 25 % de la rémunération de son placement à une association œuvrant sur le volet social, humanitaire ou environnemental. Les placements de partage peuvent alors prendre la forme de livrets d’épargne et de Fonds Communs de Placement (FCP), mais aussi d’assurance-vie. Pour cette dernière, l’épargnant fait alors don d’une partie de ses frais de souscription ou d'un fragment des bénéfices réalisés par le contrat sous forme de versement annuel.

Selon La finance pour tous, la carte bancaire peut aussi être un produit de partage. "Le principe est soit d’arrondir le montant réglé par le client avec sa carte bancaire à l’euro supérieur, soit de reverser un pourcentage du montant de l’achat effectué, soit de reverser une partie de la cotisation de la carte". 

Dans le cas des placements d’investissement solidaire, tout ou partie des fonds sont investis dans des sociétés de l’ESS. Comme l’indique FAIR, l’investisseur peut alors devenir actionnaire en souscrivant "des parts ou actions d’entreprises, agréées par les pouvoirs publics, exerçant des activités de solidarité telles que la lutte contre le chômage et le mal logement, ou contribuant à la transition écologique", ou investir dans des fonds solidaires (OPCVM) dits "90/10", qui investissent entre 5 et 10 % de leurs actifs dans des organismes agréés 'entreprises solidaires d’utilité sociale (ESUS). 

Finansol, le label de la finance solidaire

Le label Finansol a été créé en 1997 dans l’objectif premier de "distinguer les produits d’épargne solidaire des autres produits d’épargne auprès du grand public". Son attribution, par un comité d’experts indépendant issus de la société civile,  repose sur des critères de solidarité, de transparence et d’information.  

Quels sont les projets financés ?

Depuis 2009, FAIR et le journal Le Monde organisent conjointement les Grands Prix de la finance solidaire. Comme l’indique l'association sur son site internet, l’objectif de cette cérémonie est simple : récompenser et mettre en avant les porteurs de projets solidaires. Quatre catégories respectivement nommées "Épargne Solidaire", "France", "International" et "Coup de cœur du public" ont été créées pour saluer l’engagement des très bons élèves. À titre d’exemple, le lauréat 2021 de la dernière de ces catégories est Hacoopa, une coopérative ayant mis en place un projet d’habitats partagés et inclusifs, à taille humaine, pour les personnes âgées. Les listes des produits labellisés et des projets financés sont consultables sur le site de FAIR. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.