Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID D'AILLEURS

Royaume-Uni : un jeune inventeur lance des kits pour sauver les abeilles affamées

©BeeSaviourBehaviour

Dan Harris, jeune inventeur anglais originaire de Norwich, a eu l'idée de sauver les abeilles affamées que l'on peut parfois trouver inanimées au sol, en les nourrissant d'eau sucrée. Il commercialisera bientôt des kits pour permettre à chacun de se saisir de ce problème. 

Il n'est pas rare de trouver des abeilles inanimées sur les trottoirs. Mais elles n'en sont pas toujours mortes pour autant... parfois simplement affamées ! En effet, le professeur Dan Glouson a expliqué à la BBC que les abeilles pouvaient mourir de faim en 40 minutes, même lorsque leur estomac est rempli de nectar, du fait de leur activité intense. 

C'est ce qui a donné l'idée à Dan Harris de créer le kit "Bee Saviour". Il s'agit d'une carte en plastique recyclé - à partir d'anciennes cartes de crédit - percée de trois alvéoles contenant de l'eau sucrée. Ce sucre donne suffisamment d'énergie à l'abeille pour qu'elle s'envole et aille se nourrir correctement. Elles sont vendues à 4£ (soit un peu moins de cinq euros).  

Lorsque les alvéoles sont vides, les utilisateurs peuvent renvoyer la carte à l'entreprise Bee Saviour Behaviour, qui les remplit et les renvoie. 

Quand j’ai appris que les abeilles s’épuisaient aussi rapidement, le fait de pouvoir les réanimer avec une solution sucrée m’est apparu comme une excellente opportunité de nous rapprocher avec la nature – surtout en ville. Dan Harris (propos recueillis pas Radio 1)

La campagne de crowdfunding lancée par le jeune homme a été un franc succès : il a réussi à dépasser son objectif (18 000£) en moins de 36 heures !

View this post on Instagram

We rarely find exhausted honeybees... the bees we tend to revive with our Bee Saviour Cards are different types of bumblebee. Despite the fact that both honeybees and bumblebees are bees... they are quite different. I've often heard people mention how different honeybees look compared to bumblebees when observing a hive for the first time. Bumblebees originated in central Asia some 30-40 million years ago. They're much better adapted to colder days on account of having a historic connection to the Himalayas and have all kinds of tricks up their sleeves to deal with changes of temperature; like being able to disengage their wings from their wing muscles so that they can vibrate them to generate heat. The second video in this post is one of several we received this weekend from our fabulous Bee Saviour Citizens... capturing some bumblebee saviour behaviour. It only takes the tiniest of drops of sugar solution to revive a bee enough for it to fly off and go in search of the next flower for nectar... in fact the blob of sugar solution often doesn't look like it got any smaller after the bee has flown off. Which is good because bees, like humans, shouldn't be living on a diet of sugar. We've entered the last two weeks of our crowdfunder campaign now and so there's not long left to be among our first pioneering Bee Saviour Citizens! We're about to hit 1800 supporters and have raised over 300% of our original crowdfunding target. We never dreamed of this kind of response!! There's still a few days to get involved. Follow the link on our profile to check out our crowdfunder page and join us on this journey 🐝🌍💚 . #norwich #savethebees #bee #bees #nature #wildlife #honeybee #bumblebee #SpringWatch #springwatch2019 #savethebees🐝 #saviourbees

A post shared by Bee Saviour Behaviour (@saviourbees) on


Une solution à débattre

Cependant, cette initiative est à considérer comme une solution de dernier recours. L'association Buglife qui tente de protéger les insectes, a expliqué que donner du sucre aux abeilles n'était pas viable sur le long terme : "La solution sucrée devrait toujours être utilisée en dernier recours pour aider les abeilles qui semblent fatiguées et épuisées. Cela leur donne seulement un coup de boost rapide et éphémère", explique l'un des membres de l'association (des propos rapportés par Metrotime). Autrement dit, l'eau sucrée ne contient pas les nutriments nécessaires pour l'abeille. Buglife propose plutôt de poser ces abeilles sur des fleurs où elles trouveront du nectar

Mais l'initiative de Dan Harris reste salutaire : elle permettra notamment de venir en aide à ces insectes, dans des zones urbaines dépourvues de végétation par exemple. 

Retrouvez la vidéo de présentation de ces nouveaux kits, réalisée par l'entreprise Bee Saviour Behaviour :