Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

DOSSIER

À quoi sert un arbre ?

© Pixabay

La plantation d'arbres est devenue un moyen populaire de soutenir les initiatives climatiques, avec des milliards d'arbres plantés rien qu'en 2021. Mais pourquoi planter des arbres ?

Si nous continuons à perdre le couvert forestier, la bonne nouvelle est que nous en perdons moins qu'avant. La NASA rapporte que la Terre est littéralement plus verte qu'elle ne l'était il y a 20 ans, en grande partie grâce à la croissance de la végétation en Inde et en Chine. L'ONU rapporte qu'environ 726 millions d'hectares de forêt sont désormais protégés, soit 200 millions de plus qu'en 1990. Mais quel est le rôle d’un arbre ? A quoi servent-ils véritablement ? Explications. 

Ils luttent contre le réchauffement climatique 

Grâce à la photosynthèse (la capacité à utiliser l'énergie solaire pour leur croissance), les arbres absorbent le dioxyde de carbone (c'est-à-dire le CO2, composé de carbone et d’oxygène). En éliminant et en stockant le carbone dans leur tronc, leurs branches et leurs racines, ils font donc baisser le CO2 atmosphérique, la principale cause des changements climatiques de notre planète. Cerise sur le gâteau, en plus de purifier l’air que l’on respire, ces “puits de carbone” agissent aussi comme filtres en absorbant les odeurs, les pollutions et les poussières en suspension. 

En ville, les arbres sont de véritables barrières contre le soleil, en offrant une ombre naturelle et en rafraîchissant la température ambiante. En effet, chaque feuille agit  comme un brumisateur : percées de minuscules orifices, les stomates, elles perdent constamment de l’eau. Un arbre mature peut évaporer jusqu’à 450 litres d’eau par jour soit la consommation de cinq climatiseurs pendant 20 heures !

Ils préservent le cycle de l’eau

Le sol et la végétation jouent un rôle fondamental dans le cycle de l’eau. Un sol couvert d’arbres est en effet plus poreux, mieux doté en matière organique et aura donc la capacité d’emmagasiner plus d’eau pour la restituer ensuite.

Une couverture végétale aura aussi un effet sur la pollution des eaux et sur le ruissellement. Les racines des arbres permettent de filtrer l’eau, et donc d’en améliorer la qualité en agissant comme épurateur naturel. Ces mêmes racines permettent également à l’eau de s'infiltrer plus facilement dans le sol. En favorisant le ruissellement, ils permettent notamment de lutter contre l’érosion, d’éviter les inondations et de réduire la turbidité de l’eau préjudiciable à la vie aquatique. 

Ainsi, les nappes souterraines et les cours d’eau, les bases de notre eau potable, sont moins pollués ! 

Ils protègent la biodiversité 

Maillons essentiels des écosystèmes et activateurs de la biodiversité, les arbres offrent le gîte et le couvert à de nombreuses espèces animales (oiseaux, insectes, gibiers  ou autres petits animaux)  et végétales tout au long de l’année. Ils les fournissent en alimentation et font office de protection contre certains prédateurs.  Certaines espèces, comme la perdrix ou le faisan, font aujourd’hui l’objet de repeuplement à cause de la destruction de leur habitat naturel. 

Ils fertilisent les sols 

Les sols sont des milieux vivants, complexes et fragiles dont il faut prendre soin. Pour lutter contre la dégradation et l'épuisement des sols cultivés, la base de l’agronomie est pourtant simple : la plante et la terre sont liées et s’alimentent mutuellement. Les humus les plus stables proviennent d’ailleurs de la décomposition de la lignine, un des principaux constituants du bois.  

En évitant l’apport de pesticides et d’engrais solubles qui modifient l'acidité du sol et qui viennent perturber l’activité des êtres vivants du sol, la plantation de bons arbres aux bons endroits comme le fait Treedom assure la pérennité des systèmes d'approvisionnement en nourriture et son garants d’une alimentation saine. Une bonne dernière raison de planter des arbres quand on sait que près de 55% des fruits et légumes frais contrôlés par l’Anses contiennent plus de deux résidus de pesticides. 

En partenariat avec Treedom. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo. 

©Nathanaël Mikles/ID

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques

#TousActeurs