Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

"Protégeons les vieux arbres !" L'appel du jardinier en chef du château de Versailles

L'Old Tjikko à Älvdalen en Suède, est un épicéa norvégien d'environ 9 500 ans, le plus vieil arbre du monde.
©TTphoto/Shutterstock

En France, les arbres, même millénaires, ne sont pas protégés par la loi et ne font pas partie du patrimoine, contrairement aux monuments historiques. Une situation scandaleuse pour le jardinier en chef du parc du château de Versailles qui appelle à une protection juridique de ces espèces.

Nos arbres centenaires et millénaires sont-ils en danger ? Lors d'un entretien avec la radio Europe 1 en début de semaine, Alain Baraton, jardiner en chef du parc du château de Versailles et du domaine national de Trianon s'est exprimé sur la situation des arbres sur notre territoire et dans le monde. "En France, on continue de les maltraiter, de les couper pour des sottises", a-t-il notamment lancé.

Mi-avril en Gironde, 70 arbres dont des centenaires auraient ainsi par exemple été abattus à la demande d'un viticulteur se considérant dans son droit à la suite de la signature d'un bail agricole avec le propriétaire. Une déforestation que rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine. Et c'est justement cela qui fait peur à Alain Baraton : que faute de législation, tout et n'importe quoi puisse être fait, et que les arbres soient à la merci de ceux qui veulent les couper. En effet, pour qu'un arbre soit protégé et ne puisse pas être abattu sans autorisation, il doit être inscrit en tant qu'Espace Boisé classé (EBC) dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU), comme l'indique l'article L130-1 du code de l’urbanisme. Qu'il s'agisse d'un arbre millénaire ou non. "Cela veut dire que si un maire décide demain de le couper, il en a parfaitement le droit" s'est offusqué le jardinier, ajoutant que même s'il existe une législation au niveau local, en France, ce sont les textes de loi qui comptent, et pour les arbres, il n'y en a pas, "ce qui est véritablement scandaleux".

De vieux arbres plus âgés que les monuments historiques français

Alain Baraton, qui reconnaît avoir une passion pour les vieux arbres, tente de les défendre régulièrement, et met particulièrement en lumière les arbres centenaires et millénaires. Comme le plus vieil arbre de France, un olivier de 2000 ans à Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes Maritimes, plus âgé que les plus anciens des monuments historiques français. "Les arbres les plus vieux vivants sur la planète sont âgés d'environ 9 000 ans. Ne croyez-vous pas qu'ils méritent au même titre que les pyramides d'être protégés ? On vous répond systématiquement qu'il y a d'autres priorités. Que l'arbre est un être vivant et qu'à ce titre, il est appelé à mourir et donc on peut difficilement classer ce qui est mortel", a par ailleurs déploré le jardinier au micro d'Europe 1. Il note cependant les efforts de certaines communes pour préserver et mettre en valeur les arbres anciens

Alain Baraton n'est pas le seul à se préoccuper de nos amis à branches. Le 5 avril 2019, l'association A.R.B.R.E.S a présenté la "Déclaration des droits de l'arbre" en lecture à l'Assemblée nationale. Cela avec l'objectif d'inscrire l'arbre dans le Code civil comme un être vivant. Qu'il soit officiellement reconnu et ait des droits concrets. Mais aucune proposition de loi n'a été déposée pour appuyer le texte. Il reste donc en suspens pour l'instant.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.