Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID d'ailleurs

Pays-Bas : cinq îles artificielles pour recréer de la biodiversité

©BRAMVANDEBIEZEN/ANP/AFP

Pour favoriser la biodiversité dans les eaux du lac Markermeer, au Pays-Bas, l'ONG Natuurmonumenten a créé cinq îles artificielles à partir de limon (roche).

C'est l'une "des plus grandes opérations de restauration de la nature en Europe" estime le garde forestier André Donker. L'association Natuurmonumenten a créé un archipel artificiel dans le lac Markermeer, situé au nord des Pays-Bas. Cette construction est composée de cinq îles elles-mêmes fabriquées à partir de limon. L'objectif de ce projet est de favoriser la réapparition d'espèces animales et végétales dans ces eaux. En effet, la biodiversité de cet espace de près de 700 km2 a beaucoup souffert de la construction d'une digue qui a séparé lac de Markermeer et celui d'Ijsselmeer. 

Concrètement, "un couloir de 1,2 km de long", creusé sur l'île principale, laisse le limon circuler et créer "des zones marécageuses" particulièrement fertiles. Cette initiative écologique a nécessité près de "60 millions d'euros", dont la plupart sont issus de dons privés, ainsi que deux ans et demi de travaux. L'île principale est actuellement la seule à être ouverte au public, les quatre autres étant réservées aux animaux et aux plantes. Au total, "trois observatoires d'oiseaux ainsi qu'une habitation pour le gardien de l'île et 12 kilomètres de passerelles et de routes" y ont été construits avec des matériaux respectueux de l'environnement. 

Les "premier signes d'une augmentation de la biodiversité" seraient déjà visibles. André Donker a constaté une "explosion de plancton" dans l'eau qui permet de nourrir des "oies cendrées, des sternes pierregarin, plusieurs espèces d'échassiers comme la grande aigrette et des hérons bihoreau" ainsi que les "30 000 hirondelles" qui ont fait escale sur ces îles cette année.